Avertir le modérateur

26/12/2013

Bombardier fournira 30 automotrices Regio 2N supplémentaires à deux niveaux aux Régions françaises

http://www.lelezard.com/communique-2490032.html

 BERLIN, ALLEMAGNE--(Marketwired - 23 dec. 2013) - Bombardier Transport, leader de la technologie ferroviaire, a annonce aujourd'hui que SNCF a leve une option pour 30 automotrices Regio 2N supplementaires a deux niveaux. La commande qui sera financee par les Regions s'eleve a environ 277 millions d'euros (379 millions de dollars US) et fait partie du contrat signe en fevrier 2010 avec SNCF pour le compte des Regions pour la fourniture d'un maximum de 860 trains.

Avec cette levee d'options, neuf Regions ont a present commande un total de 159 trains Regio 2N. Les livraisons des trains additionnels s'echelonneront de juin 2016 a avril 2017.

"Cette commande temoigne de la confiance des Regions et de SNCF pour le train innovant qu'est le Regio 2N, commentait Jean Berge, President de Bombardier Transport France. Le Regio 2N est une plate-forme technique de trains a deux niveaux susceptible de repondre aux besoins des services grandes lignes intercite, regionaux et banlieue. Il offre une capacite exceptionnelle et un confort passagers superieur compare aux trains a deux niveaux conventionnels, encourageant ainsi les voyageurs a se deplacer en train plutot qu'en voiture."

Ce train aux larges caisses offre une accessibilite renforcee grace aux larges portes, intercirculations et couloirs, aux vastes plate-formes et a un acces de plain-pieds depuis des quais de 550 mm.

Sur le plan technique, le Regio 2N innove dans le domaine de la fiabilite, de la disponibilite, et du respect de l'environnement tout en apportant des benefices economiques notamment sur la reduction de la consommation d'energie. Avec cette nouvelle commande, Regio 2N sera disponible dans une version permettant une exploitation a 200 km/h et egalement dans une version extra-longue de dix voitures.

Ces nouvelles automotrices regionales a deux niveaux Regio 2N ont ete imaginees par les equipes de Bombardier a Crespin, dans la region Nord-Pas de Calais. C'est egalement sur le site de Crespin que Bombardier concoit, construit et teste ce materiel. Premier site industriel ferroviaire francais et partenaire du Pole de Competitivite ferroviaire du Nord-Pas de Calais, le site de Bombardier emploie 2000 salaries dont 500 ingenieurs et cadres. Il s'appuie sur un vaste tissu local de fournisseurs et sous-traitants de proximite. Plusieurs fournisseurs ont choisi de s'implanter aux cotes de Bombardier, dans le parc d'activites industriel Transavenir, renforcant l'emploi et l'economie locale.

A propos de Bombardier Transport en France

Premier site industriel ferroviaire francais, le site de Crespin (59) regroupe les Centres d'Excellence des bogies, de la fiabilite et de l'informatique embarquee ainsi qu'un centre d'essais accredite COFRAC. Bombardier developpe une large gamme de materiels parmi lesquels le Regio 2N, un train extra capacitif a deux niveaux pour les Regions; dans le cadre d'un contrat signe en fevrier 2010.

Deux autres contrats emblematiques illustrent son savoir-faire; l'Autorail Grande Capacite (AGC), commande a 700 exemplaires par 21 Regions francaises et plebiscite par les voyageurs, dont la version hybride est une premiere mondiale; et le Francilien, un train de banlieue co-finance par la SNCF et le STIF, entre en service fin 2009. L'entreprise participe egalement aux projets de metro parisien MF2000 et MI09 pour le RER A de la RATP.

A propos de Bombardier

Bombardier est le seul constructeur au monde a fabriquer a la fois des avions et des trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du present, Bombardier fait evoluer la mobilite en repondant a la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agreables. Notre leadership resulte d'un vaste eventail de vehicules, de services et, surtout, de nos employes.

Le siege social de Bombardier est situe a Montreal, au Canada. Nos actions (BBD) se negocient a la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant les indices de durabilite Dow Jones Sustainability World et Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 decembre 2012, nos revenus ont ete de 16,8 milliards $. Vous trouverez nouvelles et information a l'adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

02/07/2013

600 millions d'euros pour renouveler les trains d'équilibre du territoire

http://www.mobilicites.com/fr_600-millions-d-euros-pour-r...

2 Juillet 2013   Gouvernement

Lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes ferroviaires, le 2 juillet 2013, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué qu'une enveloppe de 600 millions d'euros pour renouveler le matériel roulant des Corail et Intercités, appelés trains d'équilibre du territoire, seraient annoncée par le premier ministre le 9 juillet, lors de son arbitrage sur le SNIT. L'appel d'offres de la SNCF devrait donc suivre.


© Christophe Recoura

L'information devrait soulager les constructeurs ferroviaires qui surveillent depuis deux ans, comme le lait sur le feu, l'appel d'offres de la SNCF pour ses trains d'équilibre du territoire, les Corail et les Intercités. Alstom pourrait écouler ses trains Regiolis, Bombardier, ses Regio 2N et CAF, ses Civity.
Le 9 juillet, à l'occasion de son arbitrage sur le schéma national d'infrastructures de transport (SNIT), Jean-Marc Ayrault devrait en effet annoncer une enveloppe de 600 millions d'euros dédiés à l'achat de nouveaux trains sur ces lignes-là.

C'est ce qu'a indiqué son ministre des Transports Frédéric Cuvillier, le 2 juillet à l'occasion d'une rencontre avec la presse spécialisée. Ce ne serait donc plus que les " 400 à 450 millions d'euros" annoncés par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg en janvier 2013, lors de la réunion du Comité Stratégique de la filière Ferroviaire dans la région de Valenciennes où sont implantés 60% des industriels français du ferroviaire. Dont Alstom et Bombardier Transport.


Frédéric Cuvillier a également détaillé le calendrier de la réforme ferroviaire : "Notre ambition est de saisir le conseil d'Etat avant fin juillet, en vue de l'inscrire en conseil des ministres fin août pour un dépôt devant l'Assemblée nationale à l'ouverture de la session parlementaire en septembre, pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2015. Mais il y a un embouteillage législaltif et réglementaire..."
Un embouteillage de réformes aussi, celle des retraites et celle du rail, et le risque pour le gouvernement de provoquer deux frondes sociales simultanées. "Il ne devrait pas avoir d'interférence, s'il y en a une, c'est qu'un raccourci aura été fait entre les deux réformes qui pourtant, n'ont rien à voir", a conclu le ministre avant de filer affronter les élus d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées ou de Bretagne, très remontés contre les conclusions de la commission Mobilité 21 sur le SNIT et le coup d'arrêt des lignes à grande vitesse.

-> Lire : "SNIT : le gouvernement doit trancher le 9 juillet"

08/06/2013

Le Regio2N, nouveau train de Bombardier, en essais avant les premières livraisons en fin d’année (VIDÉO)

http://www.lavoixdunord.fr/region/le-regio2n-nouveau-trai...

Publié le 07/06/2013

Par VÉRONIQUE BERTIN ET BRUNO FAVA (PHOTOS)

Les équipes de Bombardier Crespin sont en train de donner naissance à un nouveau train régional à deux niveaux: le Regio2N. Les premières rames seront livrées d’ici à la fin de l’année. Mais d’ici là, il faut en passer par les indispensables étapes de l’homologation et de la certification. Cinq trains sont donc actuellement en campagne d’essais en France ou à l’étranger, sur anneau ou sur le réseau ferré. Mercredi et jeudi, les clients (la SNCF et les représentants de six régions françaises) ont assisté aux essais de la rame4, à Wildenrath, en Allemagne

Vidéo en ligne sur le site de la Voix du Nord :

http://www.lavoixdunord.fr/region/le-regio2n-nouveau-trai...

Les yeux grands écarquillés, les représentants des régions s’approchent du Regio2N qui les attend sur la boucle d’essais de Wildenrath. Dans quelques minutes, ils vont pouvoir monter à bord. Mais en attendant de découvrir l’intérieur, ils n’ont qu’une envie : le prendre en photo à la lumière du soleil couchant. Une fois les vastes portes franchies, l’étonnement se poursuit. Cette rame d’essais n’est pas vide. Des sièges ont été installés. Les clients peuvent ainsi se rendre compte de la couleur de ces derniers mais aussi de l’espace et de l’ergonomie. « C’est un peu moins flashy que sur les images de synthèse et franchement je préfère ». Cette dame de la région PACA est séduite.

Le train démarre et à peine se rend-on compte qu’il avance. Le démarrage est souple. Le Regio2N ne fait presque pas de bruit. En cabine de pilotage, Dominique Kaller, un retraité de la SNCF, est aux commandes. Cet ancien conducteur a terminé sa carrière sur des TGV. Depuis trois semaines, il conduit la rame 4 sur l’anneau de Wildenrath et forcément, il a un avis de pro sur ce nouveau train : « La prise en main est très facile. La cabine est ergonomique et le siège est très bien ». Tous les jours, il est « aux ordres des ingénieurs » pour « freiner, tractionner, essayer des systèmes de sécurité ou effectuer des mesures de bruit ». Toute une multitude de tests indispensables pour l’homologation et la certification du train.

220 semaines d’essais

Avant la mise en service commerciale prévue pour le deuxième trimestre 2014, Bombardier doit procéder à 663 essais (soit 220 semaines, 100 000 km d’essais dynamiques en unité simple et 20 000 en unité multiples). Neuf trains plus un Labo Train sur le site de Crespin (un investissement de 10 millions d’euros) sont produits pour cette vaste campagne d’essais. Quatre sont déjà au travail à Crespin ; Wildenrath, en Allemagne ; Vélim en République Tchèque, et en région Centre sur le réseau ferré français. Une cinquième va quitter Crespin la semaine prochaine. « C’est un exploit de sortir le train sur réseau ferré trois ans et quelques mois après la signature du contrat », a salué Michel Marsone, chef de projet pour la SNCF. Heureux de voir le train en circulation. Durant ces deux jours, il n’était pas le seul. Pierre-Yves Cohen, le chef de projet Bombardier, n’était pas peu fier de le faire découvrir aux clients.

Repères

Calendrier.-

24 février 2010 : commande ferme de 80 trains (le contrat prévoit la fabrication d’un maximum de 860 trains). Mars 2010 : levée d’option de 40 rames supplémentaires. Juillet 2012 : début des essais à Crespin et Petite-Forêt. Fin 2013 : livraison des premières rames à la région Rhône-Alpes. Printemps 2014 : homologation et certification et mise en service en Rhône-Alpes, PACA, Centre et PACA. En Nord – Pas-de-Calais, il faudra attendre début 2015.

Clients.-

Rhône-Alpes a commandé 40 rames courtes ; Aquitaine, 24 courtes ; Nord – Pas-de-Calais, 18 moyennes ; Bretagne, 7 courtes et 10 longues ; PACA, 16 longues et Centre, 14 longues.

Un train à deux niveaux pensés pour accueillir beaucoup de voyageurs avec le souci du confort

Deux niveaux.- Avant d’être baptisé par les régions, Regio2N, le nouveau train de Bombardier s’appelait le porteur hyper dense. Le nom résumait bien sa vocation : accueillir le plus grand nombre de voyageurs possible avec un maximum de confort. Pour se faire, le train est une alternance de caisses à deux et un niveau. Il est de forme boa ; on le traverse d’un bout à l’autre sans jamais franchir de portes. Le train est plus large que les autres (20 cm en plus) ce qui permet d’augmenter sa capacité.

Les voyageurs accèdent par deux larges portes situées dans les voitures courtes à un niveau. Les plateformes sont spacieuses pour faciliter les échanges en gare et accueillir un grand nombre de voyageurs debout.

Dans les voitures à deux niveaux, les salles offrent une atmosphère feutrée et un niveau de confort propice aux trajets plus longs.

Modulaire.- Les ingénieurs de Bombardier ont imaginé un train aux multiples déclinaisons : trois longueurs (rames courtes, moyennes ou longues), différents aménagements intérieurs pour des versions périurbaine de grande capacité ou périurbaine de grand confort ou intervilles (2+2 passagers ou 3+2 pour les sièges), différentes vitesses, etc.

Confortable.- D’habitude, le chauffage souffle le long des vitres ce qui n’est pas des plus agréable et ce qui prend de la place. Bombardier a fait le choix d’un plancher chauffant (pour l’étage inférieur) et d’une climatisation en toiture (pour le deuxième niveau). Résultat, plus de place pour les passagers avec notamment des accoudoirs pour tout le monde et un chauffage ou clim (selon la saison) plus agréable. Toutes les voitures sont équipées de systèmes d’information des voyageurs et de vidéoprotection. Et pour les voyageurs connectés, des prises électriques leur permettront de charger leur matériel durant le voyage court ou long.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu