Avertir le modérateur

05/11/2012

Aléas du 05 au 11 novembre 2012

Déposez un commentaire afin de signaler un retard, un dysfonctionnement. Lors d'un grand clash comme une panne de train bloquant la circulation, vos commentaires déposés permettront de tenir informé chaque usager au fil de l'eau. Bonne semaine à chacun.

29/10/2012

Aléas du 29 octobre au 04 novembre 2012

Déposez un commentaire afin de signaler un retard, un dysfonctionnement. Lors d'un grand clash comme une panne de train bloquant la circulation, vos commentaires déposés permettront de tenir informé chaque usager au fil de l'eau. Bonne semaine à chacun.

22/10/2012

SNCF : la satisfaction en chute libre, Pépy invoque la «modernisation»

Bonsoir,

Il est navrant de voir la SNCF se rattacher encore une fois à leur TGV comme si tout le monde ne prenait que le TGV alors que c'est bien tout le contraire surtout viu les prix prohbitif qui exlue d'emblée la majoritée des français sur ce type de train.

Mieux vaux prendre sa voiture si vous êtes une famille ou un jeune ou étudiant passer par les sites de covoiturage.

Lorsque l'on a dépenser des milliards pour le TGV comme le Lyon Turin forcement on a plus de sous pour la grande majorité des français qui se rendent à leur travail sans passer par un TGV !

On retrouve encore et toujours le système de remboursement systématique pour les TGV au détriment des TER qui n'ont que leur yeux pour pleurer.

Même si il faut reconnaitre que nous avons souffert au début de l'automne avec les travaux afin d'améliorer notre ligne. D'autres travaux sont aussi prévu dès mars 2013, nous ne pouvons pas nous plaindre que nous nous occupons enfin de notre ligne.

Cordialement,

Eric

http://www.leparisien.fr/transports/sncf-la-satisfaction-...

A.R. | Publié le 22.10.2012, 06h57 | Mise à jour : 11h40

ARCHIVES. Selon une enquête UFC-Que Choisir, en six ans, le taux de satisfaction des clients de la SNCF chute de dix points.

ARCHIVES. Selon une enquête UFC-Que Choisir, en six ans, le taux de satisfaction des clients de la SNCF chute de dix points. | LP /frédéric dugit

Seuls 63% des voyageurs sont satisfaits des services de la . C'est tout de même dix points de moins qu'il y a six ans. Et selon une étude UFC-Que Choisir divulguée par RTL ce lundi matin, les retards, les tarifs, le manque d'information, les non-remboursements ou le manque de propreté sont à l'origine de cette chute vertigineuse.

Concernant les retards, 49% des sondés seulement se disent satisfaits, contre 71% il y a six ans. Avec vingt-deux points de moins, c'est la dégradation la plus spectaculaire. Côté SNCF, on assure que neuf TGV sur dix sont à l'heure. Du moins à cinq minutes près.

Mi-septembre, Le Parisien/Aujourd'hui en rencontrait Marc Reverseau, un étudiant excédé qui portait plainte contre la SNCF: «Elle aurait été jusqu’ici irréprochable, je n’aurais pas fait une telle démarche, assure le jeune homme. Mais je réagis à une accumulation. Depuis que j’ai commencé mon stage, je suis toujours en retard à cause du RER. Le lundi, c’est un problème de signalisation ; le mardi, d’aiguillage ; le jeudi, un colis suspect ; et encore jeudi ainsi que vendredi, à nouveau des problèmes de signalisation. Bref, on se lève le matin avec une appréhension.»

Mi-octobre, l’association de défense des usagers de la ligne D du RER, Sadur, publiait son «bulletin météo» des retards: 34% des trains étaient en retard en septembre 2012. Un exemple de ligne problématique qui n'est pas un cas unique. Plusieurs trajets en région connaissent des retards réguliers.

Interrogé sur ce sondage, le patron de la SNCF Guillaume Pépy attribuait les problèmes de ponctualité aux nombreux travaux de modernisation des voies et des trains engagés ces dernières années. «On est au travail comme jamais», assurait-il pour compenser les ralentissements. Les travaux entraineront d'ailleurs des changements d'horaires dès 2013. Guillaume Pepy précise également que des efforts seront fait sur les prix pour être «exemplaire» et faire en sorte que le train reste moins cher que la voiture.

Manque d'information et problème d'indemnisation

Selon l'étude UFC-Que Choisir, outre les problèmes de ponctualité des trains, les sondés se plaignent du manque d'information. Un tiers seulement des passagers sont satisfaits des données disponibles, notamment en cas d'attente suite aux retards récurrents. Les indemnisations sont également critiquées: 20% seulement des sondés sont satisfaits du système de dédommagement. En général, seuls les longs retards sont pris en compte; or, c'est la régularité des petits qui excède souvent les usagers qui vont travailler.

Puis, à bord des TGV et intercités, la compensation se fait souvent en bons-voyage. Et un billet initialement remboursable ne l'est plus s'il a été acheté avec un bon-voyage...

Enfin, les «causes extérieures» tels les intempéries, les dégradations des voies ou les suicides malheureusement fréquents sur les lignes permettent à la SNCF de plaider non coupable et d'éviter ainsi d'éventuels remboursements.

LeParisien.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu