Avertir le modérateur

21/10/2018

ADUT - Information Octobre 2018

La reprise a été dure mais ce qui est devant nous est pas mal aussi !

Comme vous avez pu le lire dans les courriels qui vous ont été transmis mi-octobre, les membres du CA de l’ADUT continuent de défendre nos intérêts de voyageurs :

  • Par rapport à l’injustice faite à des voyageurs qui ne peuvent pas acheter un titre de transport dans les haltes quand les automates sont HS, cf. le cas de L’Isle d’Abeau le 13 octobre et de Le Grand Lemps en 2017,
  • Par rapport aux lourds impacts que les voyageurs ont subis en septembre. La lettre de la SNCF est claire : ce n’est pas notre problème, adressez-vous à la région AURA qui est l’AOM ! Toujours le même refrain : ce n’est pas nous, c’est eux … ou inversement !

Mais l’actualité essentielle des membres du CA de l’ADUT et des relais de la ligne Lyon/SAG/Chambéry a été surtout l’étude du projet de fiches horaires (lignes 01 et 54) du SA 2019 transmises le 11 octobre par la SNCF pour avis et commentaires, après que la région AURA ait donné son aval.

Nous ne reviendrons pas sur ce que nous avons écrit dans le courriel d’informations de septembre, mais plutôt sur les commentaires que nous avons transmis à la SNCF le 17 octobre que nous vous proposons de consulter ci-dessous. Nous vous joignons aussi les projets de FH qui nous ont été transmis en document de travail.

Nous demandons aux adhérents des gares et haltes de l’avant-pays savoyard de prendre contact IMMÉDIATEMENT avec leurs élus locaux car la situation des 3 années à venir s’annonce très dure pour leurs gares. Les membres du CA de l’ADUT sont bien entendu à leur disposition pour des réunions avec les Communautés de Commune Isère et Savoie concernées, comme nous l’avons fait au printemps 2016.

Mais l’actualité ne se limite pas à ce sujet :

  • Des discussions sont en cours pour modifier l’accès du parking de La Chevrotière à La Tour du Pin afin de sécuriser cet accès, très dangereux l’hiver,
  • Les travaux de mise en place de la passerelle de la gare de Bourgoin-Jallieu et des 3 ascenseurs devraient débuter en semaine 50 et finir en août 2018, avec une interruption totale des circulations lors de la pause de la passerelle. Cette passerelle et les ascenseurs visent à répondre aux obligations d’accès PMR.

Retenez dès à présent la soirée du mercredi 14 novembre, date de la prochaine Assemblée Générale de l’ADUT, rendez-vous à 18h30, salle de La Marbrerie (sud de la gare de Bourgoin-Jallieu ; le parking des charges est gratuit à partir de 18h30), pour échanger sur tous ces sujets. Nous vous rappelons que nous avons besoin de relais dans les gares et haltes et qu’il faut renouveler régulièrement le CA. Merci à tous

 

Bonne continuation à toutes et à tous

 

Commentaires transmis le 17 octobre par l’ADUT à la SNCF

 

Après un premier aperçu du projet d'horaires pour les lignes 01 et 54 nous avons les commentaires suivants :

 FH01.pdf

Ligne 01 :

La mise en place de 3 rames sur les 1760x qui desserviront Lyon Part-Dieu est indispensable comme nous l'avons demandé en juin. L'arrêt des 2 trains A/R Lyon/SAG/Chambéry répond à notre demande par rapport à aucun train initialement prévu ; il est dommage que ces 4 trains ne puissent pas s'arrêter à La Verpillière (même en changeant de matériel ???) comme ils le feront à La Tour du Pin.

 FH54.pdf

Ligne 54 :

Globalement, l'impact est très fort sur la ligne 54, même si les 2 trains du matin pour aller sur Lyon Part-Dieu et du soir, en retour, sont assurés. Ils seront globalement + pleins en raison de l'arrêt supplémentaire et du fait que les 1760x qui les suivent qlq minutes + tard iront/partiront sur/de Lyon Perrache.

- sur les 14 A/R Lyon/SAG/Chambéry quotidiens, il n'en reste plus que 2

- les 12 autres A/R sont détournés par Aix les Bains pour 1/3 (où ils seront couplés avec des TER venant ou allant à Annecy), remplacés par des trains pour 6 d'entre eux et par des autocars pour 9 d'entre eux avec correspondance à Bourgoin-Jallieu ou St André le Gaz :

  • en cas de retard de correspondance des trains venant de Chambéry (ou autocar) ou venant de Lyon, il faudra que les trains allant sur Lyon ou quittant Bourgoin-Jallieu pour Chambéry attendent les trains ou autocars en retard
    • Mais nous avons un doute, est-ce que les 1760x vont attendre à Bourgoin-Jallieu les trains ou autocars venant de Chambéry au risque de perturber les circulations des TGV ?
    • De même, en cas de retard d'un 1760x ou d'un péri-urbain venant de Perrache, est-ce que le train à destination de Chambéry va attendre voie C à Bourgoin-Jallieu au risque de perturber la circulation des TGV Paris/Chambéry sur la voie unique ?
  • Les trajets proposés ne répondent pas aux enjeux de fréquentations sur la ligne en matinée et plus particulièrement en soirée à destination de Lyon.
    • En matinée celui de 8h08 en gare de Pont de Beauvoisin était toujours complet
    • et le dernier train partant de Lyon et desservant Pont de Beauvoisin part à 17h50, sans autre possibilité de correspondance.
    • La très faible circulation de TER desservant Pont de Beauvoisin au-delà de 19h au départ de Lyon pénalise beaucoup de personnes n'ayant pas la possibilité de prendre un train plus tôt.
  • La mise en place des correspondances augmente le temps de trajet de 50% ce qui n'est pas acceptable pour des trajets pendulaires/quotidiens domicile-travail.

- il manque un arrêt à Pont de Beauvoisin pour le train partant de Chambéry à 18h44 à destination de Bourgoin

- il manque 2 autocars (car nous supposons qu'il n'est pas possible de mettre des trains) au départ de Chambéry à 16h32 et 18h02 qui ne feraient que les arrêts de La Tour du Pin et Bourgoin-Jallieu en terminus (soit l'équivalent de l'autocar de 6h47 au départ de Bourgoin-Jallieu).

- devant la réduction importante de l’offre, il faudra veiller :

  • A un emport conséquent (plusieurs autocars pour le même horaire, et plusieurs rames si TER2N), surtout le lundi matin et le vendredi soir.
  • A la mise en place d’un train de remplacement pour les trains au départ de Chambéry et au départ de Lyon le soir pour éviter que les voyageurs se retrouvent piégés à Chambéry ou à Lyon.

Ligne 62

Peut-on avoir le projet de FH même si les modifications sont à la minute?

--

Association Dauphinoise des Usagers du Train

1285, Route de la croix St Marc

38440 Ste Anne sur Gervonde
Email : adut.ter.ra@gmail.com
Blog :  http://adut.20minutes-blogs.fr/

17/10/2018

Moins de trains, des horaires ou parcours modifiés... 2019 s'annonce «compliquée» sur le réseau TER en Auvergne Rhône-Alpes

https://www.20minutes.fr/societe/2355363-20181016-moins-t...

SNCF La SNCF et la région ont détaillé ce mardi la nouvelle grille horaire des trains qui prévoit la suppression d’une centaine de trains et de multiples adaptations sur le réseau TER, dès le 9 décembre…

Elisa Frisullo

— 

Dès le 9 décembre, la nouvelle grille horaire des trains va s'accompagner de suppressions de trains et nombreses adapatations sur le réseéau TER. Illustration.
Dès le 9 décembre, la nouvelle grille horaire des trains va s'accompagner de suppressions de trains et nombreses adapatations sur le réseéau TER. Illustration. — AFP
  • La nouvelle grille des trains en Auvergne Rhône-Alpes a été détaillée ce mardi par SNCF Réseau et Mobilités et la Région.
  • En raison des travaux de création d’une nouvelle voie à la Part-Dieu, environ 10 % des 1.500 TER en Rhône-Alpes vont être supprimés, et plusieurs adaptations sont prévues sur les circulations dès le 9 décembre.

Des trains en moins, des terminus, des horaires ou des arrêts modifiés… En 2019, bon nombre d’usagers TER vont voir leurs trajets modifiés en Auvergne Rhône-Alpes par la nouvelle grille horaire détaillée ce mardi par la SNCF et la Région. « 2019 sera une année compliquée. Pour les voyageurs, l’impact majeur sera dû aux travaux en gare de la Part-Dieu », indique Alain Thauvette, directeur régional TER chez SNCF mobilités.

Dès l’an prochain, les travaux de création d’une douzième voie dans cette gare lyonnaise vont réduire la capacité d’accueil des trains à quais et vont donc modifier les circulations prévues dès le 9 décembre, dans le cadre du service annuel de la SNCF. « La création de cette voie va entraîner pour 2019 la neutralisation de l’actuelle voie K. La capacité d’accueil des trains sera réduite de 20 %. Mais au final, seuls 10 % des trains de la région seront impactés et aucune place ne sera supprimée », résume Thomas Allary, directeur territorial SNCF Réseau.

Moins de TER mais le même nombre de voyageurs transportés

Pour éviter de trop pénaliser les voyageurs, la SNCF a en effet prévu la suppression d’une centaine des 1.500 TER circulant chaque jour dans la région, tout en s’engageant à transporter le même nombre de voyageurs qu’aujourd’hui. « Les trains maintenus seront plus gros », précise la SNCF.

Selon les axes, les perturbations ne seront pas les mêmes. Trois lignes, à savoir Lyon-Saint-Etienne, Lyon-Grenoble et Lyon Bourg-en-Bresse, vont voir certains trains quotidiens disparaître de la nouvelle grille de circulation. Sur cette dernière liaison, par exemple, les TER reliant Lyon à Villars-les-Dombes en heure de pointe vont être supprimés. Villars continuera d’être desservie par les trains Lyon-Bourg qui assureront dès lors la desserte de tous les arrêts avec un temps de parcours plus long.

Pas mal de changements pour les usagers SNCF en raison du chantier à Lyon-Part-Dieu

https://www.francebleu.fr/infos/transports/de-gros-change...

mardi 16 octobre 2018 à 21:57 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Pays d'Auvergne

Ça va se compliquer pour les usagers du train à partir de la fin d'année. La SNCF a dévoilé ce mardi son service annuel 2019. Comme chaque année, ça démarre le 2e dimanche de décembre, soit le 9. Mais il s'agit d'une " année particulière" selon le patron des TER.

La gare de Lyon Part-Dieu va se doter d'une 12e voie afin de réduire les retards.
La gare de Lyon Part-Dieu va se doter d'une 12e voie afin de réduire les retards. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Lyon, France

Aussi bien les représentants des différentes directions de la SNCF que du Conseil régional -autorité organisatrice des transports- tous le disent, ce nouveau plan de transport qui entrera en vigueur le 9 décembre s'est fait "sous contrainte". 

 

Une nouvelle voie à Part-Dieu

En raison de gros travaux en gare de Lyon-Part-Dieu, les impacts sont nombreux. Il s'agit notamment de créer une voie supplémentaire, pour passer à 12 voies, afin de réduire les retards. La mise en service de la nouvelle voie est annoncée en 2023. Le temps des travaux, le chantier va perturber la vie de cette gare importante. Part-Dieu voit passer, chaque jour, plus de la moitié des usagers de la région. 

Moins de trains

C'est l'ensemble de l'offre qui doit s'adapter dans toute la région. Pour résumer, cela va de tracés modifiés, à des changements d'horaires, en passant par des trains dirigés vers Perrache et Jean-Macé. Des changements dans le quotidien donc. Il faudra faire globalement avec une offre amputée de 10% des trains. Mais, la SNCF promet plus de rames pour transporter autant de voyageurs qu'aujourd'hui, voire plus sur certaines lignes dynamiques. Des lignes TGV ou pour les TER la Lyon-Grenoble.

La SNCF et la Région disent avoir voulu équilibrer les efforts entre TER et TGV mais également sur l'ensemble des territoires. A noter que les deux Savoies profitent de ces ajustements avec une offre renforcée entre Aix-les-Bains et Chambéry, Annecy et Lyon ainsi que Chambéry et Lyon.

Reportage

Impacts sur le réseau TER

  - Aucun(e)
- © SNCF
  - Aucun(e)
- © SNCF

Impacts sur le réseau TGV

Les TGV concernés (OUIGO compris) par la réduction de capacité en gare de Part-Dieu proviennent de l’ensemble du territoire : Hauts de France, Bretagne / Pays de Loire, Ile-de- France, Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est. 

Paris-Rhône-Loire

Les fréquences de la relation Paris-Lyon (22 Aller/Retour) et Paris - St-Étienne (4 A/R) restent identiques avec des modifications horaires sur la ligne Paris St-Étienne. L’offre TGV INOUI Paris <> St Exupéry est réduite de 1 aller-retour en semaine (hors été) 10 allers-retours circuleront.

Paris-Alpes

Déploiement des rames DUPLEX sur l’ensemble du territoire de TGV Sud-Est pour assurer une capacité supplémentaire en termes de place. En semaine (hors été), l’offre Paris-Grenoble comptera un aller-retour de moins pour s’établir à 8 allers-retours quotidiens avec un volume de places proposé supérieur à celui de 2018. L’offre Paris-Chambéry-Annecy comptera cinq allers-retours, soit deux allers-retours de moins, ce qui représente une capacité en baisse de 10%.

Rhin-Rhône-Méditerranée

Suppression de quatre allers-retours (Nancy-Toulouse, Metz-Nice, Bâle-Marseille, et Strasbourg-Marseille par le Revermont) et l’offre expérimentale d’un Nancy-Lyon via Marne-la-Vallée.

Desserte Lyon – Valence TGV

Elle est fortement impactée. Suppression de quatre allers-retours vers/depuis la région Grand-Est vers la Méditerranée dont 2 desservaient la gare de Valence TGV : le Nancy-Toulouse et un Strasbourg-Marseille. Des modifications horaires sur les relations Lille-Bruxelles-Méditerranée dont certains concernant des trains desservant Valence. 

Il y a des reports de trains TER et TGV vers Lyon-Perrache (pour alléger la gare de Part-Dieu). Cependant, la desserte de Valence avec Paris compte 13 allers-retours (dont trois avec Valence ville) et 1,5 aller-retour avec Lyon. 

Au global, ce sont 25 allers-retours qui sont offerts au départ de Valence TGV, avec comme principales destinations Paris et Lyon mais aussi Nice, Marseille, Barcelone, Perpignan, Toulouse, Montpellier, Rouen, La Havre, Marne-la-Vallée, Roissy, Lille, Dijon, Strasbourg et Luxembourg pour les principales.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu