Avertir le modérateur

20/01/2014

Aléas du lundi 20 au dimanche 26 janvier 2014

Déposez un commentaire afin de signaler un retard, un dysfonctionnement. Lors d'un grand clash comme une panne de train bloquant la circulation, vos commentaires déposés permettront de tenir informé chaque usager au fil de l'eau. Bonne semaine à chacun.

19/01/2014

Le plan intempéries déclenché : la neige attendue dès 500 m

http://www.ledauphine.com/france-monde/2014/01/19/le-plan...

L'A43 pourrait être impactée. Archives le DL/Jean Francois SOUCHET

L'A43 pourrait être impactée. Archives le DL/Jean Francois SOUCHET

La nuit prochaine, la perturbation va concerner l’Est de Rhône-Alpes avec une limite pluie-neige qui s’abaisse vers 500 m sur l’Ain, l’avant-pays Savoyard, les Terres Froides. Les chutes de neige faibles à modérées vont se poursuivre dans la journée de lundi. Les quantités sont de l’ordre de 15 à 20 cm dès 1000 m (Vercors), 5/10 cm sur les Terres Froides, 5 cm sur l’avant-pays Savoyard (tunnel Dullin) et sur l’Ain dès 500 m.

Sur le Massif Central, les chutes de neige restent faibles en journée de lundi avec des intensités 1 cm en 3h touchant les régions à partir de 600 m.  Accalmie générale en cours de nuit de lundi à mardi même s’il peut floconner à basse altitude.

Les axes suivants pourraient être interdits à la circulation des poids-lourds si les plans intempéries étaient déclenchés.

- sur le Massif Central A89 Est et Ouest ;
- secteur Roanne-Balbigny : RN7 et A89 ;
- les pré-Alpes : A48 – A43 – A41 ;

Les axes suivants seront impactés par les intempéries durant la nuit du dimanche au lundi 20/01, ainsi que la journée de lundi avec des opérations de déneigement en continu :

- sur le Massif Central A89 Est et Ouest ;
- secteur Roanne-Balbigny : RN7 et A89 ;
- les pré-Alpes : A48 – A43 – A41 ;

Usagers sur l’axe
La circulation des véhicules légers et des bus reste libre, mais les équipements spéciaux sont fortement recommandés.
Laissez le passage aux chasse-neige – il est interdit de les dépasser.
Modérez votre allure et respecter les distances de sécurité.
Tenez vous informés en écoutant les radios.
Usagers en approche
Il est fortement déconseillé aux véhicules légers de s’engager dans les secteurs concernés.
Privilégiez la vallée du Rhône en direction du sud plutôt que le Massif Central.
Tenez vous informés en écoutant les radios.

le 19/01/2014 à 20:29

14/01/2014

Les trois premiers syndicats de la SNCF demandent à être reçus par Cuvillier

http://lentreprise.lexpress.fr/gestion-entreprise/les-tro...

publié le 14/01/2014 à 14:46, mis à jour à 14:46

PARIS, 14 jan 2014 - Les trois premiers syndicats de la SNCF (CGT, Unsa et SUD Rail) ont demandé mardi à rencontrer le ministre des Transports Frédéric Cuvillier pour l'"interpeller" sur la situation de l'entreprise", les "risques" de sécurité et le projet de réforme ferroviaire.

Dans un courrier, ils sollicitent "dans les plus brefs délais" une "réunion tripartite" entre le ministre et les présidents de la SNCF et Réseau ferré de France (RFF, gestionnaire des infrastructures) que la réforme doit regrouper dans des conditions qui inquiètent ces syndicats.

Alors que le Bureau d'enquête sur les accidents a mis en cause vendredi les règles de maintenance à la SNCF dans l'accident de Brétigny-sur-Orge (Essonne), ils estiment que les "situations à risques perdurent".

"Les problèmes de sécurité toujours très présents doivent être abordés différemment", affirment-ils.

Selon les syndicats, SNCF et RFF "densifient les cloisonnements internes, pourtant à l'origine de tant de dysfonctionnements".

La question des moyens humains se pose aussi: "Il ne peut pas y avoir le même niveau de qualité et de sécurité en réduisant sans cesse les emplois", a affirmé Gilbert Garrel (CGT).

Plus généralement, les trois syndicats craignent que le projet de réforme ferroviaire, qui prévoit de regrouper la SNCF et RFF sous la houlette d'un troisième établissement public, n'intensifie les problèmes au lieu de les régler.

"Nous sommes dans une situation préoccupante. Avec ce projet, c'est l'éclatement de l'entreprise assuré", a affirmé lors d'un point presse commun Marc Baucher (Unsa). "Il faut profiter de cette réunification pour décloisonner les services", a insisté Gilbert Garrel.

Après deux grèves en 2013 (en juin et décembre) contre le projet, ils demandent au ministre des "éclaircissements sur les objectifs" de sa réforme.

A quelques mois du débat parlementaire, dont la date - après les municipales - n'est toujours pas fixée, ils lancent en outre une pétition à l'intention des parlementaires français et européens.

Par

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu