Avertir le modérateur

14/12/2016

La SNCF ouvre (enfin) l’ère du wifi gratuit dans les TGV

Bonjour,

Voila un gadget de plus inutile ou la SNCF est complètement incapable de faire arriver ses trains à l'heure.

Mais ils ont le WIFI !

Ils n'ont toujours pas compris que si les usagers prennent le train c'est pour arriver à l'heure à leur rendez-vous et certainement pas surfer sur Internet qui me semble bien secondaire.

Malheureusement il ne faut pas dire ENFIN mais plutôt encore un gaspillage de plus ou l'Etat est autant fautif que la SNCF puisque nos élus ne circule qu'en TGV, le TER quel horreur !

Le service public doit il avoir comme principal mission de donner accès au WIFI au détriment de la ponctualité des trains ?

Encore pour le TGV !

Eric

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/12/13/le-wi-f...

Proposé aux clients du TGV Paris-Lyon, le service devrait être étendu à 90 % des voyageurs des TGV d’ici à 2020.

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Vincent Fagot

Mardi 13 janvier, le train de 8 h 59 pour Lyon embarquait des passagers un peu particuliers. Leur séjour dans la capitale des Gaules n’aura duré que trente-huit minutes, le temps d’embarquer pour le train retour de 11 h 34… Mais ils n’étaient pas là pour un voyage touristique.

Pour ceux qui ont pris part au trajet, il s’agissait d’avoir la primeur du nouveau service offert sur cette ligne de TGV : l’accès gratuit à Internet pour tous les passagers. A l’heure du tout connecté, qui n’a pas pesté durant ces longues minutes où l’absence de réseau sur le téléphone ou l’ordinateur crée la plus grande frustration ? Une enquête menée par TNS-Sofres en janvier 2015 soulignait que c’était là la principale réclamation des clients de la SNCF.

En 2014, un tweet de la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, avait sonné comme une piqûre de rappel : « Toc Toc Toc la, SNCF : on peut se voir pour discuter Wifi dans le train ? » « RDV est pris Madame la secrétaire d’état ! ;-) », avait répondu la compagnie, dans la foulée. A cette époque, la compagnie propose déjà le Wi-Fi sur le TGV-Est, mais la qualité du service n’est pas au rendez-vous.

En février 2015, la SNCF dévoile un plan ambitieux, doté de 450 millions d’euros, baptisé #DigitalSNCF, consacré notamment à assurer une meilleure connexion dans les rames. Et renonce dans le même temps à s’appuyer sur les satellites – trop onéreux – pour assurer la connectivité.

« Usage raisonné »

Désormais, la compagnie se repose sur la 3G et la 4G, dont l’usage s’est répandu, pour relever ce pari. Mais étant donné la vitesse à laquelle se déplace un TGV, il faut alors équiper les voies de telle sorte que le réseau d’antennes relais soit suffisamment dense pour que la continuité de service soit assurée.

Un appel d’offres est lancé début 2015, remporté par Orange. De son côté, la SNCF prend en charge l’évolution technologique de ses rames pour y convertir le signal 3G et 4G en Wi-Fi. Budget à terme : 100 millions d’euros pour 300 rames, chacune étant immobilisée pendant une semaine pour accueillir le matériel ad hoc (routeur, fibres, etc.).

Qu’on ne s’y méprenne pas cependant : l’offre proposée par la SNCF ne permettra pas à tous les passagers de regarder un film en streaming pendant leur trajet. « On a privilégié un usage raisonné. Tous ceux qui accéderont au Wi-Fi via notre portail pourront savoir combien de personnes sont connectées et ce à quoi ils auront droit pendant leur voyage », explique Rachel Picard, directrice de SNCF Voyages, tout en promettant que le coût de ce service ne s’additionnera pas à celui du billet.

Les passagers de première classe, eux, bénéficieront de conditions privilégiées. Par ailleurs, l’obstacle des tunnels et des zones grises – malgré le travail effectué avec les opérateurs –, reste source de dégradation du service. L’objectif pour la SNCF est de donner accès à 90 % de ses clients TGV d’ici à 2020.

08:13 Publié dans TGV, WIFI | Lien permanent | Commentaires (0)

12/12/2016

Aléas du lundi 12 au dimanche 18 décembre 2016

Déposez un commentaire afin de signaler un retard, un dysfonctionnement. Lors d'un grand clash comme une panne de train bloquant la circulation, vos commentaires déposés permettront de tenir informé chaque usager au fil de l'eau. Bonne semaine à chacun.

11/12/2016

Pollution. Laurent Wauquiez se dit "prêt à mettre 10 millions d'euros" dans le fret ferroviaire transalpin

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/pollution-la...

Laurent Wauquiez, président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé ce samedi 10 décembre qu'il était prêt à débloquer 10 millions d'euros "immédiatement" pour créer un nouveau quai de chargement afin de renforcer l'autoroute ferroviaire alpine et lutter contre la pollution des vallées.

  • Avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
wauquiez

"La Région ne peut pas rester les bras croisés face à la pollution de nos vallées et on veut lancer un grand plan pour la relance du fret ferroviaire alpin" qui est passé de "12 à 2 tonnes en dix ans", a déclaré  M. Wauquiez depuis Aiton en Savoie où se trouve "l'unique quai de chargement côté français".


Alors que plusieurs agglomérations en France et les vallées alpines connaissent un pic de pollution durable, ce plan de relance du fret avait déjà été évoqué dans la semaine par le vice-président de la région chargé des Transports, Patrick Mignola (MoDem), qui a pris attache avec les transporteurs à cette fin.

"Organiser une grande conférence de dépollution de nos vallées au premier semestre 2017"

Pour que fonctionne mieux l'Autoroute ferroviaire alpine (AFA, 175 km entre la France et l'Italie pour transporter des camions sur des wagons spéciaux), "il faut qu'elle démarre plus en amont",estime M. Wauquiez en avançant la possibilité d'un nouveau quai de chargement à Grenay (Isère), sur la ligne ferroviaire Lyon-Grenoble. 

Dans l'attente, il "demande à l'Etat de porter de 6 à 10 le nombre de navettes par semaine" sur l'AFA et veut que cette décision "soit prise dès la semaine prochaine". Il veut également organiser "une grande conférence de dépollution de nos vallées au premier semestre 2017" avec pour objectif "d'augmenter de 50% le fret ferroviaire en trois ans"
 
 
Laurent Wauquiez

Le chef de file des Verts à la région, Jean-Charles Kohlhaas, applaudit à l'idée de "faire du report modal plus en amont" des vallées mais suggère un autre emplacement:
"Grenay est sur une ligne ultra-saturée qui connait déjà de nombreux retards, il faut aller juste de l'autre côté, à Ambérieu-en-Bugey (Ain), sur la ligne vers Chambéry", où existe déjà une gare ferroviaire "qui fait la taille de la Part-Dieu et qui est très sous-utilisée".

Quant aux 10 millions d'euros annoncés, "il n'existe pas de ligne budgétaire dédiée au report modal dans le budget régional que nous devons adopter la semaine prochaine, il faudrait la créer!", ironise-t-il.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu