Avertir le modérateur

01/02/2019

Des trains de Bombardier refusés pour des problèmes de qualité

https://www.journaldemontreal.com/2019/01/31/des-trains-d...

AFP MISE à JOUR

Paris | La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) a indiqué jeudi avoir refusé la livraison de nouveaux trains de banlieue Regio 2N construits par Bombardier pour l’Ile-de-France, critiquant «une situation de non-qualité (...) inacceptable». 

«On a un problème avec Bombardier» qui fournit les nouveaux trains Regio 2N, a sobrement résumé le patron de SNCF Transilien, Alain Krakovitch, confirmant une information du journal Le Parisien. 

«Il était prévu qu’on ait, pour début 2019, 42 nouvelles rames (...), on a reçu 32, sauf que les dernières rames qu’on a reçues n’ont pas un niveau de qualité satisfaisant du tout», a-t-il expliqué à des journalistes. 

Il a cité «des non-qualités industrielles, comme des vis mal serrées, des câblages déficients (...) Dès la première utilisation, la rame a une panne», a raconté le patron des trains de banlieue parisiens. «C’est évidemment insupportable!» 

Huit des 32 rames sont concernées par ces défauts», a ajouté M. Krakovitch. 

Des employés du constructeur canadien s’occupent des réparations à l’atelier de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), mais «là, on est sur une situation de non-qualité que l’on considère comme inacceptable, ce qui fait qu’on n’accepte plus de réceptionner les rames», a-t-il dit. 

La SNCF attend «des explications» et «un plan d’action global», a-t-il dit. 

Ces rames sont destinées à la ligne R, qui relie Paris à Melun puis Montereau (Seine-et-Marne) ou Montargis (Loiret). Leur indisponibilité a des conséquences sur la bonne marche de la ligne D du RER, puisque les vieux trains de la R devaient venir la renforcer. 

«Je ne peux accepter un nouveau retard sur les Regio 2N d’autant plus dans le contexte très difficile de la ligne R qui a terriblement souffert de la grève perlée de 2018», a dénoncé Valérie Pécresse, la présidente d’Ile-de-France Mobilités (l’autorité régionale des transports, qui paie les nouveaux trains), dans un courrier au patron de la SNCF Guillaume Pepy. 

L’élue a exigé «un plan de rattrapage» pour que les retards de livraison ne viennent pas affecter le renouvellement du matériel prévu sur d’autres lignes. 

«Ce qui est embêtant, c’est que ce sont des matériels qui sont censés être rodés. On ne comprend pas trop», a-t-on glissé chez Ile-de-France Mobilités. 

Bombardier France, qui fabrique les trains à Crespin (Nord), n’a pas souhaité faire de commentaires. «On veut regarder les choses de près», a indiqué une porte-parole à l’AFP.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu