Avertir le modérateur

05/01/2019

Travaux en gare de Lyon-Part Dieu : pourquoi la Région continue à soutenir l’insoutenable. [Collectif de l'Avant Pays-savoyard]

Message du collectif de l'avant pays-savoyard :

https://dutrainenavantpays73.wixsite.com/website/accueil/...

Interrogés par un membre du Collectif, Ministère des transports et Préfecture font le dos rond sur la question qui leur a été posée depuis un mois et demi : comment est-il possible d’impacter de manière aussi grave, et sur une si longue période le trafic d’une ligne, à cause de travaux dans une gare, soit-elle névralgique ?

Visiblement grande gêne des institutions devant le mantra, encore livré en salle des fêtes de Pont de Beauvosin le 18 décembre dernier, devant 200 personnes, par le Directeur des services transport AURA.

Tellement énorme que même la SNCF n’a pu raisonnablement en rester là, dans la réponse écrite apportée à Madame le Maire de Lépin le Lac, outrée par le massacre de la desserte de sa gare :

"[...] le passage par Ambérieu des trains Lyon-Chambéry, doit également permettre d’améliorer la régularité et la qualité de service sur l’axe Lyon-Grenoble, ligne connaissant des résultats en dessous de nos exigences et de la performance fixée par la Convention nous liant avec notre Autorité Organisatrice."

En interne on parle de « robustesse de production », mais pas uniquement en regard des exigences de la Convention TER... Il s’agit surtout d’expliquer aux cheminots que des

trains à l’heure permettront de gagner « des appels d’offres » dans le cadre de la mise en concurrence, obligatoire en 2024, mais possible dès… 2020.

 

A qui profite le crime?

Mais comment mettre des trains à l’heure quand les infrastructures ferroviaires ont été délaissées pendant des décennies par l'"actionnaire" principal (l’Etat), et que d’incessantes restructurations internes transforment gares et lignes en déserts ?

Comment présenter en fin d’année 2019 un bilan d’exploitation par ligne présentable, en vue de rester en course dans les appels d’offre à venir ? L’alternative, la seule : la solution (au plus tôt) par le vide !

La Région AURA ne contredira pas. Car une ligne "propre" est à même d'attirer le chaland concurrent. Pas évident pour autant que le privé se montre sur un marché TER peu "juteux" Quoiqu’il restera toujours l’opérateur privé de transport public franco-québécois Kéolis détenu à 70% par…le groupe SNCF !

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu