Avertir le modérateur

02/12/2018

Lépin-le-Lac : plus de 200 manifestants contre la suppression de TER Chambéry-Lyon

https://www.francebleu.fr/infos/transports/plus-de-200-ma...

dimanche 2 décembre 2018 à 16:02 Par Valentine Letesse, France Bleu Pays de Savoie

Plus de 200 habitants et élus de l'avant-pays savoyard ont manifesté ce dimanche en gare de Lépin-le-Lac, contre la suppression de 75% des trains TER sur la ligne Chambéry-Lyon à compter du 9 décembre.

Une quinzaine d'élus ont notamment bloqué un train en gare de Lépin-le-Lac pendant plusieurs minutes.
Une quinzaine d'élus ont notamment bloqué un train en gare de Lépin-le-Lac pendant plusieurs minutes. © Radio France - Valentine Letesse

Lépin-le-Lac, France

Ils ont symboliquement bloqué un train pendant quelques minutes en gare de Lépin-le-Lac. Ce dimanche, plus de 200 savoyards se sont réunis pour manifester contre le nouveau plan de lignes de la SNCF. Il sera mis en place le 9 décembre et prévoit la suppression de 75% des des trains TER Chambéry-Lyon via Pont de Beauvoisin.

75% de trains TER supprimés

C'est l'une des revendications des gilets jaunes : le rétablissement des petites lignes ferroviaires. Pourtant dans l'avant-pays savoyard, les habitants devront, s'ils veulent aller travailler, reprendre leur voiture. Avec le nouveau plan de ligne, dû aux travaux prévus en Gare de Lyon Part-Dieu, il restera deux trains le matin très tôt, dans le sens Chambéry-Lyon et deux fin d'après midi dans le sens opposé.

Plus de 200 manifestants se sont réunis en gare de Lépin-le-Lac ce dimanche. - Radio France
Plus de 200 manifestants se sont réunis en gare de Lépin-le-Lac ce dimanche. © Radio France - Valentine Letesse

"Quand on est arrivé ici, notre choix a été de se poser à Lépin parce qu'il y avait la gare pour aller travailler !" - Laetitia, habitante de Lépin-le-Lac.

La décision impacte directement les savoyards comme Laetitia. Cette coordinatrice périscolaire habite Lépin-le-Lac et travaille à Barberaz. Tous les jours, elle prend le train de 9 heures pour se rendre à Chambéry, mais dans la nouvelle grille, son train est supprimé. "Soit je devrais prendre le train vers 8 heures du matin et j'arrive plus d'un heure et demi avant à mon travail, soit je devrais prendre ma voiture" explique la mère de famille.

"Aujourd'hui où on nous parle de covoiturage, de développement durable, d'émissions de CO2, c'est quand même quelque chose d'important." - Denis Guillemard, président de la communauté de commune d'Aiguebelette.

Une décision prise sans aucune concertation de la population et des élus, dénonce le maire de Novalaise. "On a jamais été informé de ce qui allait se passer ! On l'a appris par hasard" lance Denis Guillemard, également président de la communauté de commune d'Aiguebelette et directement concerné donc par la mesure. 

Plus de 6 000 véhicules autour du lac d'Aiguebelette par jour

"Il y a en plus autour du lac déjà plus de 6 000 véhicules qui passent par jour" ajoute l'élu. "Je m'en étonne d'autant plus qu'il vient d'être réalisé 55 millions d'euros de travaux sur cette voie SNCF. Pourquoi faire ? Si on supprime les trains" conclue le maire de Novalaise.

Le 5 décembre, une discussion est prévue en mairie de Domessin avec le directeur TER de la Région Auvergne-Rhône Alpes et le chef de cabinet de Martine Guibert, la vice présidente de la région délégué aux transports. Une pétition, lancée sur le site Mesopinions.com a aussi recueilli plus de 2600 signatures. 

Les manifestants ont bloqué un train en gare de Lépin-le-Lac pendant quelques minutes. - Radio France
Les manifestants ont bloqué un train en gare de Lépin-le-Lac pendant quelques minutes. © Radio France - Valentine Letesse

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu