Avertir le modérateur

09/05/2018

La grève à la SNCF a assez duré, sa prolongation est “dangereuse” estiment certains usagers

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

Photo d'illustration / © CHRISTOPHE SIMON / AFP.
Photo d'illustration / © CHRISTOPHE SIMON / AFP.

Les voyageurs de la SNCF sont à bout estime la FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes. Dans un communiqué publié ce mercredi 9 mai 2018, l'association d'usagers des transports publics réclame la fin du mouvement. Elle interpelle gouvernement et syndicats.

Par YG avec communiqué.

Si elle rappelle en préambule, dans son communiqué publié ce mercredi 9 mai 2018, qu'elle "respecte le droit de grève", la FNAUT, l'association d'usagers des transports publics dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, estime que "sa prolongation est dangereuse pour l'avenir du rail".

La patience des usagers semble s'émousser alors que la grève à la SNCF se poursuit. La Fédération nationale des usagers des transports a en tout cas décidé de hausser le ton. Selon elle, la grève perturbe le trafic "au moins 3 jours sur 5, et non 2 comme l’affirment les syndicats qui l’organisent".

Pour la FNAUT, "tous les voyageurs en ont assez". Assez du temps perdu, mais aussi des frais engendrés : "pertes de revenu, gardes d’enfants, transport de substitution (autocar, covoiturage, véhicule personnel, taxi, parking), nuits d’hôtel".

Pour l'association, la prolongation du mouvement "met le système ferroviaire en danger". Les voyageurs apprendraient ainsi à se passer du train pour se tourner vers "les modes de transport concurrents - automobile, covoiturage, autocar, avion à bas coût, camion – au détriment de la sécurité routière et de l’environnement".

"La grève doit cesser rapidement" 
estime l'association d'usagers. Elle met dos à dos le gouvernement et les syndicats. Le gouvernement est invité à "préciser les conditions dans lesquelles la dette ferroviaire sera reprise par l’Etat". Quant aux organisation syndicales, elles doivent "mettre fin à une grève devenue incompréhensible pour l’opinion, car elle affecte gravement l’activité économique et met leur entreprise et le rail en péril, et d’accepter l’introduction de la concurrence dans le secteur ferroviaire"

Pour ce mercredi 9 mai 2018, 16e journée de grève, la SNCF fait part d'un taux total de grévistes en matinée de 14,46%, le plus faible depuis le début du mouvement de grève le 3 avril par épisode de deux jours sur cinq. 

Les prochains jours de grève sont pour l'instant toujours programmés les 14 et 15 mai prochain. Toutes les prévisions de trafic sont à retrouver sur le site des TER.

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu