Avertir le modérateur

30/12/2017

SNCF, au train où vont les choses…

http://www.ledauphine.com/economie-et-finance/2017/12/29/...

Nos chemins de fer, jadis fierté nationale, ne donnent plus satisfaction. Pagailles et retards y prospèrent comme champignons après la pluie. Et les pannes informatiques, électriques, la vétusté des rames régionales, le manque d’informations… C’est le lot habituel des voyageurs, pas seulement à l’occasion des départs en vacances d’hiver. Le trajet entre la maison et le travail, pour qui choisit le rail, devient un casse-tête quotidien. Personne, jusqu’alors, ne semblait s’en indigner outre mesure. Mais les récents fiascos à Montparnasse, Bercy, Austerlitz et Saint-Lazare ont mis le problème en lumière. La faute aux journaux, en pénurie de sujets pour les fêtes, qui titrèrent tous là-dessus…

En conséquence, le gouvernement doit marquer le coup. Le 8 janvier prochain, la ministre des Transports convoque les deux patrons de la SNCF. Ordre du jour : « Tirer le bilan des derniers incidents ». Aie ! Les élèves Pepy et Jeantet, communication oblige, se feront sermonner par Élisabeth Borne. Et puis quoi ? Chacun sait que la situation actuelle découle d’une mauvaise stratégie en place depuis des décennies. Le développement fou des TGV, sous la pression des élus locaux, s’est fait au détriment de l’entretien du réseau existant. Tout pour les lignes à grande vitesse, rien pour les trains de proximité ! Ceux qui dénonçaient alors l’anomalie passaient pour des passéistes grincheux.

L’État réagit enfin, octroyant 45 milliards pour la rénovation des infrastructures ferroviaires. Il faudra néanmoins dix ans pour remettre l’entreprise à niveau. En attendant, la multiplication des chantiers ne manquera pas d’engendrer de nouvelles perturbations. Autant dire que, dans les gares et les wagons, on n’a pas fini de s’énerver.

 

29/12/2017

DÉMOGRAPHIE De plus en plus de monde en Nord-Isère

Bonjour,

La logique voudrait que nous ayons plus de moyen pour nos trains afin de combler à cette forte affluence!

Sinon c'est encore plus de monde sur les routes qui seront attendu.

De plus nous ne pouvons pas tous aller sur agglomération lyonnaise qui elle même à fortement augmenter au niveau de sa démographie.

Eric

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2017/12/29/de-plus-e...

C’est surtout le long de l’A43, sur les territoires de la Capi et des Vals du Dauphiné, que la population augmente de façon importante, selon les analystes de l’Insee.  Photo DL/Michel THOMAS

C’est surtout le long de l’A43, sur les territoires de la Capi et des Vals du Dauphiné, que la population augmente de façon importante, selon les analystes de l’Insee.  Photo DL/Michel THOMAS

C’est réglé comme du papier à musique. Chaque début d’année, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) recense la population française. Et cette année encore, le Nord-Isère continue de gagner des habitants. À un rythme plus soutenu que sur le reste du département.

« La déconcentration de l’agglomération lyonnaise se poursuit, observe Bertrand Kauffmann, directeur régional adjoint à l’Insee Rhône-Alpes Auvergne. Les gens s’éloignent de plus en plus de leur lieu de travail situé dans le Lyonnais, pour s’installer dans le Nord-Isère. »

À ce petit jeu, c’est l’arrondissement de La Tour-du-Pin (secteur englobant la Capi et les Vals du Dauphiné) qui progresse le plus vite, avec plus de 4 000 habitants supplémentaires par an. « C’est un taux d’accroissement deux fois plus rapide que la moyenne française », précise Bertrand Kauffmann.

L’arrondissement de Vienne, grandit toujours, mais moins vite. « L’augmentation de la population est de 0,7 % par an, ce qui équivaut à la moyenne régionale, constate Bertrand Kauffmann. Le secteur de Vienne a connu une hausse très forte dans la dernière décennie, qui commence à se stabiliser. »

A priori, une population qui augmente est un signe de bonne santé pour un territoire. Encore faut-il pouvoir suivre en termes d’infrastructures, de services, de logements.

Notre dossier complet dans nos éditions Nord Isère du Dauphiné Libéré de ce vendredi 29 déembre 

27/12/2017

Grenoble : un adolescent meurt, percuté par un train

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/12/26/grenoble-u...

Publié le 26/12/2017 à 21:59

Capture d'écran google streetview

Capture d'écran google streetview

Une tragédie s'est produite peu avant 19 heures ce mardi sur la ligne SNCF Grenoble-Chambéry.

Un jeune homme de 17 ans a en effet été percuté par un train alors qu'il se trouvait sous le pont du boulevard Maréchal-Foch dans le centre de Grenoble.

On ignore comment le garçon s'est retrouvé sur la voie ferrée. Toujours est-il qu'à leur arrivée sur les lieux, les sapeurs-pompiers n'ont pu que constater son décès.

Les policiers grenoblois ont procédé aux constatations d'usage et ouvert une enquête afin d'établir si ce drame est la conséquence d'un suicide ou d'un accident.

Le trafic des trains a évidemment été sérieusement impacté par ce dramatique événement. Il a ainsi été interrompu entre Grenoble et Chambéry jusqu’à 21 h 30 et perturbé entre Grenoble, Annecy, Saint-André-le-Gaz et Valence.

Publié le 26/12/2017 à 21:59

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu