Avertir le modérateur

18/09/2017

Pas de trains entre Lyon et Grenoble les deux derniers week-ends de septembre

http://www.20minutes.fr/lyon/2131839-20170913-trains-entr...

— 

Aucun train ne circulera entre Lyon et Grenoble les deux derniers week-ends du mois de septembre. Illustration.

Aucun train ne circulera entre Lyon et Grenoble les deux derniers week-ends du mois de septembre. Illustration. — Elisa Riberry / 20 Minutes

  • Deux chantiers menés à Saint-Priest, Bourgoin et autour de Grenoble vont nécessiter l'arrêt du trafic.
  • La plupart des trains supprimés doivent être remplacés par des cars.

Si vous devez vous déplacer entre Lyon et l’Isère ou autour de Grenoble les deux derniers week-ends du mois de septembre, mieux vaut ne pas miser sur le train. Les 23 et 24 septembre, puis les 30 septembre et le 1er octobre, deux importants chantiers vont en effet nécessiter l’interruption du trafic ferroviaire sur ces secteurs. 20 Minutes vous explique en détail la nature des perturbations attendues et le plan de déplacement prévu par la SNCF.

La carte illustrant une partie du trafic TER en Auvergne Rhône-Alpes.
La carte illustrant une partie du trafic TER en Auvergne Rhône-Alpes. - SNCF Auvregne Rhône-Alpes
  • Pourquoi interrompre la circulation des trains ?

SNCF Réseau mène simultanément deux gros chantiers sur la région. Quatre millions d’euros vont être investis pour renouveler les aiguillages à Saint-Priest et Bourgoin-Jallieu. Et 5,9 millions seront consacrés notamment aux remplacements de six aiguillages à Grenoble, Saint-Martin-le-Vinoux et à Voreppe. Le plus gros de ces travaux, destinés à sécuriser le réseau, « est mené la nuit pour limiter au maximum la gêne des usagers », indique la direction régionale de la SNCF. Mais les phases principales des chantiers nécessitent de réduire ou d’interrompre la circulation des trains sur une plus large tranche horaire. Les coupures ont donc été calées les week-ends, à des périodes où le trafic est plus creux qu’en semaine.

  • Quelles sont les lignes TER concernées ?

Les perturbations autour de Grenoble sont prévues dès 22 heures les vendredis 22 et 29 jusqu’à 12 h 30 les deux dimanches concernés. Les samedis, aucun train ne circulera entre Grenoble-Bourgoin et Lyon. « Un service de substitution routière est prévu sur ces axes », précise la SNCF. Sur l’axe Genève/Annecy-Grenoble-Valence, le trafic ferroviaire ne sera pas assuré entre Valence-Saint-Marcellin et Grenoble. Des cars assureront la desserte des secteurs concernés.

Entre Grenoble et Chambéry, quelques TER seront supprimés et remplacés par des navettes. Entre Grenoble et Gap, aucun train ne circulera. Là encore, une desserte par la route est prévue pour transporter les voyageurs.

Au départ de Lyon, les perturbations sont programmées à partir de 13 heures les samedis jusqu’à 12 h 30 les dimanches. Ainsi, depuis Part-Dieu, des navettes assureront la desserte jusqu’à Bourgoin et Grenoble, l’une des lignes les plus fréquentées de la région sur laquelle aucun train ne sera mis en circulation.

Entre Lyon Perrache et Saint-André le gaz, des cars achemineront les voyageurs et entre Perrache et Chambéry, un TER sur deux en moyenne devrait circuler en passant via Ambérieu. Une desserte routière sera proposée aux usagers TER pour effectuer les trajets non possibles en train.

  • Quelles conséquences sur le trafic TGV ?

Les travaux en gare de Saint-Priest vont modifier le trajet de certains TGV reliant le Nord au Sud. La plupart des trains assurant les liaisons Lille/Marseille/Montpellier, Le Havre/Marseille et Rennes/Nantes/Marseille marqueront exceptionnellement un arrêt à la gare de Lyon saint-Exupéry. Ceux qui continueront de desservir la gare Lyon Part-Dieu seront détournés au sud de Lyon, « ce qui allongera les temps de parcours », ajoute la direction régionale SNCF Auvergne Rhône-Alpes.

Les samedis 23 et 30 septembre, deux TGV seront également supprimés entre Paris et Grenoble. Les autres trains en circulation passeront par Chambéry, moyennant un allongement du temps de parcours d’environ 40 minutes, selon la SNCF.

  • Où se renseigner avant de partir ?

Les voyageurs sont invités à se renseigner su le plan de transport prévu par la SNCF avant leur départ. Les informations sur les travaux et les horaires des trains sont mis à jour sur le site TER de la SNCF Auvergne Rhône-Alpes mais également en gare. Le public peut également se renseigner à tout moment en appelant Allo TER au 09 69 32 21 41 ou le 3635.

“Car Macron” : la liaison Grenoble - aéroport de Lyon, la deuxième plus fréquentée en France

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alp...

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le succès des cars "Macron" ne faiblit pas. Et parmi les liaisons les plus fréquentées, il y a celle qui relie Grenoble à l'aéroport de Lyon. Elle figure en seconde position selon les données publiées jeudi 14 septembre 2017 par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières.

Par Anne Hédiard

La liaison en car entre Grenoble et l’aéroport de Lyon fait son entrée à la deuxième place des liaisons les plus fréquentées de France.

C’est le résultat d’une étude publiée ce jeudi 14 septembre 2017 par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).

L’étude confirme le succès des lignes d’autocars longue distance libéralisées en 2015.

Elles ont transporté 1,65 million de passagers d'avril à juin, soit une hausse de 10% sur un an et de 22% par rapport au premier trimestre, selon l'Arafer.

Le développement récent de lignes vers les aéroports a contribué à alimenter cette progression du trafic. "Huit aéroports sont ainsi desservis par des autocars", note le régulateur.

"Lancée le 31 mars 2017, la liaison entre Grenoble et l'aéroport de Lyon (93 km) fait d'ailleurs son entrée à la deuxième place des liaisons les plus fréquentées, derrière Lille-Paris et devant Lyon-Paris", souligne-t-il.

Le marché du transport longue distance par autocar a été libéralisé dans l'Hexagone par la loi Macron en août 2015.

Après une période initiale de guerre des prix, il s'est rationalisé et les opérateurs (trois nationaux, quatre régionaux) améliorent désormais leurs recettes.

Au deuxième trimestre, ils percevaient en moyenne 4,80 euros par passager pour 100 km, 31% de plus qu'un an auparavant, soit le plus haut niveau atteint jusqu'à présent, selon l'Arafer.

La filiale de la SNCF Ouibus est en tête en nombre de départs quotidiens (373), devant le transporteur allemand Flixbus (204) et la filiale de Transdev Isilines (101).

Au total au deuxième trimestre, 230 villes françaises étaient desservies par des lignes d'autocars libéralisées, soit 26 de plus qu'au premier trimestre.

Le secteur emploie 2.166 équivalents temps plein, selon l'Arafer.

Aléas du lundi 18 au dimanche 24 Septembre 2017

Déposez un commentaire afin de signaler un retard, un dysfonctionnement. Lors d'un grand clash comme une panne de train bloquant la circulation, vos commentaires déposés permettront de tenir informé chaque usager au fil de l'eau. Bonne semaine à chacun.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu