Avec près de 210 millions de voyageurs, la gare de Paris Nord (ou Gare du Nord) est la plus importante en France et une des plus dynamiques au monde. En 2015, la SNCF a transporté au total plus de 2,43 milliards de voyageurs via ses différents réseaux (TGV, Transilien, TER, Intercités…), selon les chiffres de la compagnie ferroviaire. Sur les quelque 3.000 gares présentes dans l’Hexagone, les deux tiers n’ont qu’un “intérêt” local, selon la classification de la SNCF.

Pour la grande majorité, il s’agit de haltes ferroviaires sans personnel, sans guichet automatique, constitués d'abris extérieurs, qui parfois ne sont même pas desservies par d’autres transports en commun. En 2015, 31 de ces “Points d'arrêt non gérés”, selon le jargon cheminot, ont accueilli moins de 100 voyageurs. Ils sont situés parfois à côté d’anciennes gares fermées depuis bien longtemps, comme à Cerizay ou à Saint-Hilaire - Brizambourg. Dans le tableau suivant, vous trouverez les haltes les moins fréquentées de France.

>> A lire aussi : La somme astronomique dépensée par la SNCF pour la fête des nouveaux TGV

A l’inverse, l’Hexagone compte 46 gares avec plus de 10 millions de voyageurs annuels, dont 3 dépassant les 100 millions de voyageurs. Voici les 10 plus fréquentées de France :

Le trafic est naturellement très concentré autour de l’Ile-de-France, entre l’intensité du bassin économique et la structure même, très centralisée, du réseau ferroviaire. Ainsi, près de 740 millions de personnes empruntent le train à Paris chaque année. Mais à peine 6.120 en Ardèche ! La répartition de la fréquentation est très inégale selon les départements, comme le montre la carte suivante :

A Nîmes, près d’un utilisateur sur deux n’est pas un voyageur

Enfin, au-delà des voyageurs embarquant dans les trains, les gares sont aussi des lieux de passage et de vie, parfois dotées de galeries marchandes importantes. Pour ses stations les plus actives, la SNCF livre aussi une estimation du nombre d’utilisateurs non voyageurs. Et c’est en province que l’on trouve les gares où la part de “visiteurs” est la plus forte. Nîmes tient le record avec 40%.