Avertir le modérateur

09/08/2017

Les pays voisins de la France ont-il un meilleur système ferroviaire qu'elle?

http://www.lejdd.fr/economie/le-royaume-uni-lallemagne-et...

15h30 , le 6 août 2017, modifié à 15h42 , le 6 août 2017

Après la pagaille monstre la semaine dernière à la gare Montparnasse à Paris, le JDD s'est penché sur le système ferroviaire des voisins européens de la France. 

La gare de Waterloo à Londres.
La gare de Waterloo à Londres. (Reuters)

La SNCF n'est pas seule à courir après la ponctualité et une meilleure information aux passagers. En Allemagne, le nouveau patron de la puissante Deutsche Bahn en a fait sa priorité. La compagnie fait circuler plus de 24.000 trains par jour dans le pays, qu'empruntent 6,5 millions de passagers. Elle assure aussi la gestion du réseau. Après une année 2015 dans le rouge, elle poursuit son développement, notamment au Royaume-Uni sous sa marque Arriva. Vingt ans après la privatisation douloureuse de son réseau, le Royaume-Uni compte aujourd'hui à la fois un système ferroviaire parmi les plus performants d'Europe, et attractif, pour les compagnies étrangères.

La grande vitesse moins chère en Italie

Le nombre de passagers, qui a doublé en deux décennies, continue de progresser : + 6% l'an dernier. Les opérateurs privés se précipitent sur les appels d'offres visant au renouvellement des concessions qui vont se poursuivre à un rythme soutenu jusqu'en 2023. Le Royaume-Uni a aussi lancé le plus grand projet d'infrastructures d'Europe, une deuxième ligne à grande vitesse après celle du tunnel sous la Manche. En attendant son lancement, l'expérience la plus intéressante en Europe en matière de grande vitesse est à mettre au crédit des Italiens.

Sans surprise, le premier pays européen a avoir ouvert la LGV à la concurrence est celui où les prix sont les plus bas. Avec 800 km parcourus par an, l'Italien n'est pourtant pas un grand amateur de voies ferrées. Mais la cohabitation entre Trenitalia, l'historique, et NTV, le challenger, a secoué le secteur. Italo (le nom commercial de NTV), lancé il y a cinq ans, a transporté 11 millions de passagers l'an dernier. Il a aussi fait reculer Ryanair et EasyJet sur la route Milan-Rome, que les compagnies ont décidé d'abandonner.

Sylvie Andreau

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu