Avertir le modérateur

03/06/2017

SNCF: les syndicats déclenchent l'alarme sociale

http://www.lefigaro.fr/social/2017/06/02/20011-20170602AR...

Les syndicats convoqués jeudi dans le cadre du CHSCT «ont fait le constat de l'absence de réponses concrètes et complètes» de la direction de la SNCF.

Les organisations syndicales représentatives à la SNCF ont décidé de déposer une alarme sociale, après un premier trimestre 2017 jalonné d'un «nombre exceptionnel de drames», accidents ou suicides. Cette « demande de concertation immédiate » fait suite au CHSCT qui s'est tenu jeudi.

Les syndicats de cheminots vont déposer une alarme sociale à la SNCF. Insatisfaits à l'issue d'une «table ronde» qu'ils appelaient de leurs vœux depuis des mois et qui s'est tenue jeudi avec la direction, ils passent à l'étape suivante avec une «demande de concertation immédiate», dernière phase avant un éventuel préavis de grève.

Les quatre organisations syndicales représentatives (CGT, Unsa, CFDT et SUD Rail) pointaient déjà le «nombre exceptionnel de drames», accidents graves du travail ou suicides, enregistrés au premier trimestre 2017, mi-avril. En cause, dans la plupart des cas, selon le syndicat: «l'organisation de la production, les moyens humains et matériels, les objectifs irrationnels et donc souvent inatteignables, une ambiance favorisant la répression et les pressions managériales».

Convoquées jeudi dans le cadre du CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) pour discuter des façons d'améliorer la prévention des risques psychosociaux dans le groupe public ferroviaire, elles ont constaté «l'absence de réponses concrètes et complètes» de la direction «face à la dégradation rapide et inquiétante des conditions de vie et de travail des cheminots».

Que propose la SNCF?

La SNCF, qui souhaitait aborder la question avec «humilité» et «volontarisme» jeudi, a répété ne pas constater d'aggravation par rapport aux années précédentes et se situer dans la moyenne d'autres entreprises de taille comparable. Elle refuse de communiquer sur le nombre de suicides en lien avec le travail, et assure dans le même temps ne pas constater de hausse de ces derniers

Néanmoins, elle propose de compléter le dispositif de soutien et de prévention existant (réseau de médecins, assistance 24h/24 par des psychologues, etc.). La SNCF s'engage également à améliorer l'accompagnement des changements en réalisant pour chaque projet de transformation une «étude d'impact». Elle promet enfin de mieux former les managers à la détection des «situations à risques», de sources concordantes.

Une procédure pour éviter les conflits

Insuffisant pour les syndicats. Le dispositif de «demande de concertation immédiate» leur permet d'obtenir de la direction la tenue d'une réunion, dans un délai de cinq jours. L'objectif est d'anticiper les conflits pour tenter d'éviter la grève ou, au moins, d'en réduire l'impact négatif.

La SNCF avait emboîté le pas de la RATP, première structure à mettre en place cette procédure après la grande grève de 1995. Signé en octobre 2004, l'accord relatif à l'amélioration du dialogue social et à la prévention des conflits dans l'entreprise, instituait le dispositif de «concertation immédiate», qui peut être déclenché par un groupe de syndicats comme par la direction, si elle détecte un sujet potentiellement conflictuel.

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu