Avertir le modérateur

16/11/2016

Le plan choc du nouveau patron de SNCF Réseau

http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transp...

Lionel Steinmann Le 16/11 à 06:00
16/11 à 06:00

20161116_Les echos_le-plan-choc-du-nouveau-patron-de-sncf-reseau-web-tete-0211496691182.jpg

Miné par des décennies de sous-investissements, le réseau ferroviaire français continue de se dégrader. - Photo Gilles Rolle/REA

Le gestionnaire des infrastructures ferroviaires présente sa stratégie. Externalisation accrue, éloge de la concurrence : le discours ne plaira pas à tous.

Six mois après son entrée en fonction, Patrick Jeantet précise sa stratégie dans une interview aux « Echos ». Le nouveau PDG de SNCF Réseau, l'établissement public chargé de gérer les infrastructures ferroviaires, a décidé de réformer en profondeur sa nouvelle maison. Quitte à bousculer un certain nombre de susceptibilités.

L'heure, il est vrai, n'est pas aux demi-mesures : miné par des décennies de sous-investissements, le réseau ferroviaire français continue de se dégrader malgré la relance récente de travaux. Les trains doivent circuler à vitesse réduite sur près de 5.000 kilomètres de lignes, et des milliers d'autres sont menacées de fermeture.

Des moyens accrus

Pour enrayer ce déclin, Patrick Jeantet va pouvoir s'appuyer sur des moyens financiers accrus, grâce au contrat de performance pluriannuel que l'Etat s'apprête (enfin) à signer, et qui prévoit 2,6 milliards consacrés à la régénération dès 2017, et 3 milliards en 2020.

Mais cela ne suffira pas : SNCF Réseau doit gagner en efficacité industrielle. Les nouvelles technologies vont permettre de repenser les manières de travailler, grâce notamment à des capteurs le long des voies, ou à l'usage de drones pour surveiller les ouvrages d'art. Le recours à l'externalisation va être renforcé, ce qui fera sans doute bondir les syndicats. Et les usagers râleront sans doute eux aussi, car Patrick Jeantet veut que les plages de travaux de nuit (les deux tiers des 1.500 chantiers annuels) soient plus efficaces, ce qui suppose d'interrompre les circulations plus tôt dans la soirée.

Faire baisser les coûts

Surtout, le dirigeant appelle de ses voeux l'arrivée de la concurrence dans le transport de voyageurs, qu'il voit comme un levier pour faire baisser les coûts. Au point de proposer aux régions de l'aider à mettre en concurrence SNCF Mobilités, l'entité du groupe chargé de faire circuler les trains.

En tant que gestionnaire du réseau, il est tout à fait dans son rôle : plus de trains, même si certains sont opérés par le privé, c'est plus de péages, donc plus de ressources pour rénover le réseau. Mais cette démarche proactive ne sera sans doute pas appréciée par tous les cheminots de SNCF Mobilités.

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu