Avertir le modérateur

20/07/2016

SNCF : pas d’indemnisations après les grèves

Bonjour,

Cela concerne peut être la partie Auvergne mais ça sent vraiment pas bon.

On nous prend pour des moins que rien qui doivent accepter une situation exécrable et difficile qui s'est éternisée. La SNCF n'a aucune notion de service rendu.

Nous pouvons voir que dans d'autres régions , les usagers ne sont pas mieux traités.

Ce qui est complètement anormal c'est que c'est une grève NATIONALE mais des indemnisations au bon vouloir des directions régionales et un peu type mendicité.

Attendons septembre pour voir si la situation va changer et si j'ai eu tort.

Eric

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2016/07/19/sn...

Greve SNCF et retard de train. Accueil des voyageurs par la direction SNCF. Photo Remi Dugne - DUGNE Rémi

Greve SNCF et retard de train. Accueil des voyageurs par la direction SNCF. Photo Remi Dugne - DUGNE Rémi

Ils avaient un abonnement SNCF, mais les grèves de mars à juin les ont empêchés d’en profiter pleinement. Les voyageurs réguliers d’Auvergne ne seront pas indemnisés par la société ferroviaire. 
Ils avaient pourtant motif d’espérer : En Ile-de-France, la présidente de Région Valérie Pécresse a annoncé que l’abonnement régional serait partiellement remboursé pour les voyageurs qui n’ont pas pu bénéficier du service minimum. Tarifs préférentiels à la rentrée?? « Il y a deux ans, la SNCF avait fait un geste au niveau national », raconte Olivier, qui prend tous les jours la ligne Clermont-Montluçon pour aller travailler. Cette année, la décision de rembourser ou non a été laissée aux directions régionales de la SNCF. « Pendant la grève, on nous avait dit qu’on nous tiendrait au courant… », regrette celui qui a dû prendre sa voiture, malgré son abonnement travail.

Et puis, mi-juin, plus de nouvelles. « Si un remboursement avait été décidé, la SNCF aurait déjà communiqué dessus », raille un syndicaliste de la CGT cheminot.

De son côté, la SNCF justifie son choix : « Nous avons remplacé des trains par des bus et nous avons communiqué sur Internet et dans les gares à propos du trafic disponible ».

En revanche, l’éventualité de proposer des tarifs préférentiels sur les abonnements TER à la rentrée est à l’étude. La décision devrait être connue en septembre. Pourquoi un tel temps de latence?? Probablement pour éviter d’offrir des réductions en été, lorsque les clients ne possèdent plus d’abonnement pour aller au travail. Un délai synonyme de bonne volonté de la part de la SNCF, si toutefois la mesure commerciale est adoptée… Enfin, les clients peuvent demander d’eux-mêmes le remboursement normal d’un trajet Intercité ou Prem’s annulé ou ayant eu du retard 61 jours après la date d’achat. Les voyageurs impactés par la grève peuvent donc encore faire la démarche.

Et ailleurs ? 
 
Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne à la SNCF. Cette dernière a annoncé aux abonnés TER des régions Hauts-de-France et Bourgogne – Franche-Comté un remboursement partiel de leurs abonnements pour septembre 2016. En cause : la grève des cheminots, mais pas seulement. La Bourgogne – Franche-comté a également vu son réseau fortement perturbé par les intempéries. 
Le dédommagement représentera 20 % du montant de leur abonnement au mois de juin 2016 pour les Hauts-de-France et 25 % pour la Bourgogne-Franche-Comté. Les usagers devront se faire connaître avant le 30 septembre. 
En Ile-de-France, les usagers du Pass Navigo (annuel ou mensuel, actif en mai et juin 2016) se verront également indemniser jusqu'à 20 euros selon le type d'abonnement. Seuls les usagers des lignes perturbées par les grèves et les intempéries bénéficieront de ce remboursement.

Grégoire Nartz

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu