Avertir le modérateur

23/06/2016

SNCF : Sud Rail va faire valoir son droit d'opposition aux accords conclus

http://www.boursier.com/actualites/economie/sncf-sud-rail...

Publié le 22/06/2016 à 15h30

La direction de la SNCF a signé des accords avec la CFDT et l'Unsa Cheminots portant sur le temps de travail, à l'origine du bras de fer entamé avec la direction...

 

 

 

SNCF : Sud Rail va faire valoir son droit d'opposition aux accords conclus

Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Si la situation à la SNCF se normalise après 23 jours de grève, Sud-Rail demeure opposé au nouveau cadre social de l'entreprise sur le temps de travail proposé en vue de l'ouverture à la concurrence du secteur.

Dans un communiqué, le syndicat prévient donc qu'il fera valoir son "droit d'opposition" aux accords conclus par la direction et la branche ferroviaire avec l'Unsa et la CFDT.

La CGT ne s'est pas encore manifestée

"Outre certaines dispositions régressives contenues dans la CCN - convention collective nationale - l'accord d'entreprise (...) introduit un régime dérogatoire qui permettra à la direction de la SNCF, de revoir, quand elle le souhaitera, au niveau où elle le souhaitera et autant de fois qu'elle le voudra, les dispositions de l'ensemble de l'organisation du travail", déplore l'organisation. La semaine dernière Sud Rail a appelé la CGT à faire de même, mais le syndicat n'a pas encore fait connaître sa décision.

Droit d'opposition

La CGT et Sud Rail ont obtenu 51% des voix aux dernières élections professionnelles à la SNCF. Pour empêcher la mise en oeuvre des accords, ils doivent tous deux faire valoir leur droit d'opposition. Pour le moment, la CGT a simplement indiqué qu'elle ne signerait pas. "C'est à l'appui des analyses et des éléments de réflexion issus de ses syndicats que la direction fédérale définira des suites qu'il conviendra de donner à l'accord d'entreprise et à la CCN", a-t-elle fait valoir le 14 juin dernier.

Le refus de signer un accord n'empêche pas de changer d'avis plus tard et d'y adhérer, ce qui n'est pas le cas pour le droit d'opposition, a récemment confié une source proche du dossier, à l'agence de presse Reuters.

Une grève qui va peser sur les comptes

Le coût de la grève a été estimé par le président de la SNCF, Guillaume Pepy, à "plus de 250 millions d'euros". Il pourrait s'élever à 300 millions d'euros. Dans le détail, il faut compter 190 millions d'euros de perte de chiffre d'affaires, à quoi s'ajoutent des remboursements d'abonnement et des pénalités payées aux clients, a indiqué mercredi le patron de l'entreprise publique, lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes économiques et financiers (AJEF)...

Marianne Davril — ©2016, Boursier.com

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu