Avertir le modérateur

20/06/2016

"Trop c'est trop !" disent les usagers du train des lignes Grenoble-Lyon et Chambéry-Lyon

https://www.francebleu.fr/infos/transports/trop-c-est-tro...

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie vendredi 17 juin 2016 à 9:04

les usagers du TER sont exaspérés
les usagers du TER sont exaspérés © Maxppp - Maxppp

Ils ont compté 53 jours de grève sur leur ligne depuis le début de l'année, et dès la semaine prochaine ce sont des travaux qui vont perturber leur quotidien. Ils demandent un geste sur l'abonnement mensuel qu'ils payent plein pot.

"Qui se moque des usagers qui payent leurs abonnements sans avoir aucun service en retour ?" Voilà comment commence la missive adressée par l'Association dauphinoises des usagers du train (ADUT) envoyée à la direction régionale de la SNCF et au vice-président chargé des transports à la région. L'ADUT a en effet totalisé pas moins de 53 jours de grève depuis le 1er janvier et dresse la (longue) liste des désagréments.

 

"Ce printemps, nous avons eu droit à la réduction de l’offre car la direction de la SNCF 'a découvert' début 2016 qu’il allait lui manquer des conducteurs pour faire circuler ses trains TER. Résultat note l’Association, Début avril, puis début mai, ce sont 20 TER qui sont supprimés dont certains en heures de pointe (8 sur Lyon / Chambéry et 12 sur Saint-André-le-Gaz ou Rives / Grenoble) imposant à de nombreux usagers des heures supplémentaires de déplacement travail/domicile et cette situation va perdurer jusqu’en décembre 2016 !"

"Nous ne sommes pas contre les travaux, nous demandons juste un service de substitution correct."

Par ailleurs d’importants travaux vont être réalisés cet été entre la Tour du Pin et Chambéry, du viaduc du Grenant et du pont-rail St Charles à Cognin. L’ADUT affirme avoir fait, début mars, des proposions de scénarii à la SNCF pour réduire les impacts de la fermeture de la ligne Saint-André-le-Gaz / Chambéry du 23 juin au 30 août. Toujours selon l’ADUT, SNCF Mobilité n’a répondu que fin mai (trois mois plus tard) et présente les fiches horaires qui sont prévues et les moyens de substitution "qui vont conduire les usagers à subir des conditions de transport vraiment très dégradées et un allongement des durées de transport."

"_Nous ne sommes pas contre les travaux, nous demandons juste un service de substitution correct" _déclare sur France Bleu Isère le secrétaire de l’association, Patrice Belvègue, qui rappelle aussi "qu’une négociation interne à la SNCF sur les futures conditions de travail des salariés de la SNCF est le prétexte pour un certain nombre d’entre eux à se mettre en grève pénalisant une fois de plus les usagers."

Un service réduit pendant l’été

A ces événements, s’ajoute aussi de la mi-juillet jusqu’à fin août, une réduction supplémentaire de l’offre avec la mise en place du service estival ! "Eh oui, il paraît que les usagers pendulaires ont six semaines de congés l’été" ironise Patrice Belvègue. L’association demande donc un geste sur les abonnements qui sont payés par avance par les usagers. L‘ADUT estime que la SNCF devrait offrir deux mois gratuits à ses abonnés.

L'ADUT demande deux mois gratuits pour les abonnés TER

"Afin que l’usager revienne au centre des discussions, nous demandons à M. Patrick Mignola d’organiser dès le mois de septembre des assises du TER d’Auvergne-Rhône-Alpes pour que toutes les parties prenantes : AOT, SNCF direction et syndicats, associations d’usagers aboutissent à la mise en place d’actions visant à faire circuler tous les trains, avec une ponctualité d’au moins 90% sur l’ensemble des lignes d’Auvergne-Rhône-Alpes pour les trains en heure de pointe, et dans des conditions correctes pour les usagers (le transport debout devant être exceptionnel." rajoute l’Adut dans son communiqué.

D’ici là, pour que les élus de la région d’Auvergne-Rhône-Alpes prennent conscience de leur besoin et de leur colère, l’Adut appelle ses membres à se rassembler jeudi 23 juin devant le siège de la région à Lyon à 8h45.

Patrice Belvègue le secrétaire de l'Adut est l'invité de France Bleu Isère l_invite_de_france_bleu_isere_matin-aod-net_367d4624-9176...

Commentaires

Bonjour,
Abonnée depuis 2 ans sur la ligne TER Perrache/St André de Gaz (38), la suppression du 17h05 hier au soir à Vénissieux est devenue la fois de trop je pense, la cause évoquée: "retard lors de la sortie du train du dépôt ???".
D'ailleurs le "veuillez nous en excuser" de la fin de la voix m'est devenu de plus en plus insupportable car non, moi je ne veux plus les excuser, mais ils ne nous laissent aucun choix! Le 17H36 ne s'arrêtant pas à la gare de Cessieu qui est ma gare de départ, la SNCF a refusé de faire un arrêt à Cessieu afin de soulager ses ô combien fidèles abonnés. Il serait légitime que nous usagers quotidiens soient remboursés lorsque notre train est supprimé ou après plus d'une demi heure de retard, au prorata du coût de notre abonnement mensuel;
Après calcul: 1 mois=20 jours de travail ouvrables, soit 20 aller-simple ou 40 AR; 1 aller-simple supprimé = 1/20 du prix de l'abonnement, fois X ...
Je songe à reprendre ma voiture (120 KM AR ts les jours).
Manque pour la SNCF: 2 abonnements mensuels à 146,80 Euros/mois (moi et mon époux) soit 293,60 Euros et pour l'état aussi, nous devenons non-imposable en frais réels...
La SNCF, la seule Société ou ils travaillent plus quand ils sont en grève!!! Les TER sont plus fiables en période de grève j'ai remarqué, pas vous?
A bientôt de vous relire.

Écrit par : Muriel M. | 24/06/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu