Avertir le modérateur

13/03/2016

Suppression de trains TER, la SNCF reconnaît une "erreur de prévision"

http://www.lepoint.fr/economie/suppression-de-trains-ter-...

Guillaume Pepy reconnaît qu'une erreur de prévision du nombre de départs à la retraite des conducteurs de TER a obligé le groupe à supprimer des trains.

Source AFP
Publié le | Le Point.fr
 
"Il manque environ une centaine de conducteurs pour ce premier semestre,  cela correspond à une erreur que nous avons faite il y a deux ans sur  notre prévision de départs à la retraite et, pour former un conducteur,  il faut environ 18 mois", a déclaré le président de la SNCF Guillaume Pepy au micro de France Info.

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a reconnu vendredi que le groupe avait fait une erreur de prévision du nombre de départs à la retraite de ses conducteurs de TER, l'obligeant à supprimer certains trains. « Il manque environ une centaine de conducteurs pour ce premier semestre, cela correspond à une erreur que nous avons faite il y a deux ans sur notre prévision de départs à la retraite et, pour former un conducteur, il faut environ 18 mois », a-t-il déclaré au micro de France Info. La situation devrait s'améliorer en juin, a-t-il promis.

« On fait tout ce qui est possible, on a demandé à certains conducteurs qui devaient partir à la retraite d'utiliser les congés qui leur restaient pour conduire, moyennant rétribution », a-t-il souligné, ajoutant que la SNCF allait recruter 1 000 nouveaux conducteurs au total cette année, comme l'an passé. Le manque de conducteurs de TER a obligé le groupe à supprimer certains trains en heures creuses dans les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Certains trains seront remplacés par des bus, mais pas de manière systématique. En Picardie, ce plan s'étale du 29 février au 16 avril et du 7 mars au 16 avril pour le Nord-Pas-de-Calais. Guillaume Pepy, qui a présenté dans la matinée les résultats annuels du groupe pour 2015, a également rappelé que la priorité de la SNCF était « les trains de la vie quotidienne et les réseaux des grandes villes ». « Le grand projet de la SNCF pour les cinq ans à venir, ce n'est pas un TGV de plus, c'est un RER de plus, qui va relier la gare Saint-Lazare à la porte Maillot, à la Défense et à Mantes, c'est-à-dire doubler en quelque sorte le RER A qui est le plus fréquenté d'Europe avec un million de voyageurs tous les jours », a-t-il rappelé.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu