Avertir le modérateur

23/10/2015

"Les TER de Rhône Alpes sont parmi les plus en retard" ?

http://www.franceinfo.fr/emission/le-vrai-du-faux/2015-20...

Le vrai du faux par Antoine Krempf vendredi 23 octobre 2015
Laurent Wauquiez dit-il vrai sur les retards de TER en Rhône Alpes ? © Maxppp

Laurent Wauquiez, numéro trois du parti Les Républicains et candidat aux régionales en Rhône Alpes Auvergne, affirme donc que les trains régionaux arrivent plus en retard qu'ailleurs dans sa région... c'est vrai.

Un peu plus d'un TER sur dix arrive avec au moins six minutes de retard en région Rhône Alpes, d'après les chiffres communiqués par l'Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST). C'est effectivement l'un des taux de retard les plus élevés en France avec la région Aquitaine, Languedoc-Roussilon et surtout la région Paca (près de 20% de retards).

A contrario, les TER alasciens sont les plus ponctuels avec un taux de retard de moins de 4%. Précision : les taux de retard sont calculés en moyenne sur l'année. Ce qui ne veut pas dire que certaines lignes ne cumulent pas les retards dans des régions avec une forte ponctualité. Plus largement, d'après l'AQST, "les taux de retards des TER (plus de 5 minutes au terminus) restent globalement meilleurs en France que ceux des trains à grande vitesse et Intercités".

La SNCF avance plusieurs raisons pour expliquer ces différences régionales : les grèves, les "évènements exceptionnels" (les accidents voyageurs, les intempéries, les éboulements, etc.) mais aussi, pour la région Rhône Alpes, "des problèmes d'infrastructure et de matériel". 

Mais qui est responsable ? 

La phrase de Laurent Wauquiez, dans le cadre des campagnes pour les élections régionales, n'est sans doute pas anodine. Le numéro trois de Les Républicains sous-entend que l'actuelle majorité de gauche au Conseil régional est à l'origine de la muavaise ponctualité des trains régionaux. 

Sauf que c'est plus compliqué que ça. Depuis 2002, les régions sont les Autorités organisatrices des transports. Cela veut dire qu'elles définissent l'offre ferroviaire et la finance avec l'aide de l'Etat. De son côté, la SNCF doit assurer le transport et surtout de garantir sa qualité... et donc la ponctualité des trains.

Ces deux acteurs signent des conventions qui définissent des pénalités financières en fonction des dysfonctionnements. D'après l'association de consommateurs UFC Que choisir, le montant moyen annuel de ces pénalités était de 555.000 euros entre 2010 et 2012.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu