Avertir le modérateur

12/06/2015

Rhône-Alpes: L'UFC-Que Choisir épingle le train de retard des TER

http://www.20minutes.fr/lyon/1628639-20150610-rhone-alpes...

Lyon, le 19 novembre 2014. La première rame TER Regio2N vient d'être livrée en Rhône-Alpes. D'ici à mi-2016, 40 rames de ce type, conçues par Bombardier Transport, doivent être déployées sur le réseau ferroviaire Rhônalpin sur les lignes les plus fréquentées.

Lyon, le 19 novembre 2014. La première rame TER Regio2N vient d'être livrée en Rhône-Alpes. D'ici à mi-2016, 40 rames de ce type, conçues par Bombardier Transport, doivent être déployées sur le réseau ferroviaire Rhônalpin sur les lignes les plus fréquentées. - Elisa Riberry / 20 Minutes

Caroline Girardon

« La situation n’est pas bonne en France mais elle est encore pire en Rhône-Alpes ». Pour l’association UFC-Que Choisir dans le Rhône, le constat en sans appel concernant les TER circulant dans la région. « En 2014, ils ont affiché un taux de ponctualité (retard inférieur à 6 minutes) de 86,7 % », explique Michel Boutard, son président.

« La situation s’est dégradée en dix ans puisqu’en 2004, ce taux de ponctualité était de 88,4 %. Huit cents millions d’euros ont été investis pour changer le matériel roulant ou rénover les gares mais les trains arrivent encore plus en retard. »

« Une remise à plat s’impose »

D’autant que selon l’association, les chiffres communiqués par la SNCF ne reflètent pas la réalité. « L’impact est sous-estimé aux heures de pointe puisque ces données traduisent une moyenne. Et seuls les retards à partir de six minutes sont finalement comptabilisés », poursuit Michel Boutard. Sans parler des trains qui sont annulés au plus tard la veille avant 16h mais qui ne rentrent pas dans les statistiques, étant considérés comme « déprogrammés ». « Une remise à plat s’impose », affirme l’homme.

« Nous avons encore des progrès à faire, reconnaît Pascal Delaitre, directeur délégué des TER Rhône-Alpes à la SNCF. Mais nous réalisons depuis quelques années d’importants travaux sur les infrastructures vieillissantes. Pendant cette période, il est difficile de faire passer les trains ailleurs. Nos priorités sont la sécurité des voyageurs et de faire circuler un maximum de trains même si c’est au détriment de la régularité. »

Nœud ferroviaire saturé

« L’autre problème est la saturation du nœud ferroviaire et notamment de la gare de la Part-Dieu, souligne Eliane Giraud, vice-présidente de la Région en charge des transports. Quatre cent vingt-et-un millions d’euros vont être apportés par l’Etat et les différentes collectivités (dont 95 de la région) ces prochaines années pour fluidifier la circulation autour de ce nœud. »

En attendant UFC-Que Choisir a décidé de lancer une pétition « Payons en fonction de la qualité », qu’elle entend présenter aux futurs candidats aux élections régionales afin d’instaurer des indemnités aux usagers régulièrement pénalisés par les retards. Elle lance également une application gratuite « Anti-Retards » qui permettra aux usagers de signaler tous les incidents (retards, annulation…) pour constituer un observatoire indépendant.

22:55 Publié dans A_Aléas, SNCF, TER | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu