Avertir le modérateur

23/05/2015

Un matériel à bout de course

http://www.leprogres.fr/societe/2015/05/23/un-materiel-a-...

Publié le 23/05/2015 à 05:00

Les trains Intercités transportent 32,4 millions de voyageurs annuellement sur 35 lignes.  Photo archives AFP Les trains Intercités transportent 32,4 millions de voyageurs annuellement sur 35 lignes. Photo archives AF

Quand ils sont apparus en 1975, les trains Corail, reconnaissables à leurs portes rouges, ont révolutionné le confort ferroviaire : bien insonorisés et climatisés, aptes aux vitesses élevées (jusqu’à 200 km/h sur Paris-Limoges), ils ont vite fait oublier les vieux wagons verts qui collaient à l’image de la SNCF. Mais depuis, il y a eu le TGV (dès 1981 sur la ligne Paris-Lyon), avec ses vitesses encore bien plus élevées, et les Corail se sont vus reléguer petit à petit sur des lignes secondaires, parfois tirés par des locomotives diesel poussives et polluantes, comme sur Paris-Belfort.

À 40 ans, les Corail continuent cependant vaillamment à faire leur devoir. La SNCF fait encore circuler 1 412 voitures Corail « jour » et 347 voitures Corail « de nuit ». Mais année après année, les plus anciennes partent à la casse et dès l’an prochain, la disponibilité des voitures de nuit passera sous les 222 nécessaires au trafic… hors pointe de neige. Pour les voitures de « jour », le plancher des besoins impératifs (un peu moins de 1 000 voitures) sera atteint en 2018.

Un parc à renouveler en totalité

L’État a décidé le 9 juillet 2013 de renouveler totalement le parc SNCF. Les premiers achats ont commencé avec la commande de trains Régiolis, initialement voués aux seuls TER, mais qui dépannent opportunément la SNCF sur certaines lignes Intercités. Ils seront affectés à partir de 2016 aux lignes Paris-Belfort (8 rames), Paris-Amiens-Boulogne (14), Nantes-Tours-Lyon (4) et Bordeaux-Nantes (8). Pour les autres lignes, aucun appel d’offres n’a encore été lancé si bien que du matériel neuf n’est pas envisageable, au mieux, avant 2020-2025…

Quant au coût, il s’avère pharaonique ; rien que pour quatre lignes « structurantes » du réseau Intercités (Paris-Cherbourg, Paris-Clermont Ferrand, Paris-Toulouse et Bordeaux-Marseille) il est estimé par la SNCF à 1,5 milliard d’euros.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu