Avertir le modérateur

04/04/2015

La SNCF s’interroge sur l’avenir des trains Intercités

http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transp...

Les Echos |Le 03/04 à 20:41
L’âge moyen parc Intercités était, Cour comptes, 33,5 ans fin 2012.

L’âge moyen du parc Intercités était, selon la Cour des comptes, de 33,5 ans fin 2012. - MYCHELE DANIAU/AFP

Les trains Intercités, qui transportent environ 100.000 voyageurs quotidiennement, sont vieillissants et coûteux. La SNCF envisagerait de supprimer six lignes.

Que vont devenir les Trains d'équilibre du territoire, mieux connus sous le nom d'Intercités ? La question est plus que jamais à l'étude depuis le rapport annuel de la Cour des comptes , qui préconisait en février dernier des «  mesures énergiques de réduction des coûts de gestion de ces trains, mais aussi des choix en ce qui concerne leur périmètre et leur financement ». A présent, les syndicats de cheminots CGT et CFDT s’alarment de la volonté de la SNCF de supprimer plus de la moitié des TET, une décision jugée « inacceptable ».

Supprimer 160 à 180 Intercités sur 300

Plusieurs élus communistes ont en effet tiré l'alarme mardi en révélant que la SNCF recommandait, dans un document remis en janvier à la commission parlementaire chargée de plancher sur l’avenir des Intercités, de supprimer 160 trains de jour sur environ 300, et 180 en comptant les trains de nuit. L’AFP, qui a consulté le document en question, évoque l’arrêt de six lignes, dont Caen-Le Mans-Tours et Bordeaux-Clermont Ferrand-Lyon. Sur de nombreuses lignes, une réduction ou un transfert de trafic au réseau TER serait envisagé.

Dans un communiqué, la CFDT en appelle « à la responsabilité de l’Etat », qui a autorité sur les TET depuis 2010 et la signature d’une convention avec la SNCF. La CGT, elle, s’alarme des potentielles suppressions d’emplois qu’une telle réduction pourrait entraîner. Les syndicats dénoncent par ailleurs la libéralisation des lignes d'autocars nationales prévue par la loi Macron, qualifiée d’« aubaine pour la SNCF et sa filiale d’autocars iDbus  ».

Les trains Intercités, qui transportent quelque 100.000 voyageurs par jour, sont vieillissants et coûteux ; l’âge moyen du parc était de 33,5 ans fin 2012, selon la Cour des comptes. Un renouvellement du matériel roulant a été engagé par le gouvernement fin 2013, mais seule une première tranche a été confirmée. La SNCF estime qu'entre 2011 et 2014, les Intercités lui ont coûté 1,4 milliard d'euros de trésorerie, pour un taux d'occupation moyen de 50 %, selon la compagnie.

Quant aux trains de nuit, qui représentent 3 % des Intercités et 13 % du trafic mais aussi un tiers des pertes annuelles, le maintien de l’offre actuellement en place nécessiterait « à échéance de 2018, la rénovation [...] de 300 voitures », estimait la Cour, soit un coût évalué à 120 millions d’euros par la SNCF. Si une seule ligne a été supprimée en 2012, le nombre de voyageurs est à la baisse : -30 % en cinq ans, reconnaissait fin 2014 le syndicat Unsa-ferroviaire.

La commission présidée par le député (PS) Philippe Duron doit remettre fin mai ses conclusions au secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu