Avertir le modérateur

20/01/2015

Routes, SNCF... neige & conséquences en Isère et sur Grenoble

Bonsoir,

On notera tout de même la circulation miracle d'un TGV à 6h30 à Bourgoin-Jallieu quasi vide alors que des centaines de voyageurs attendaient dehors depuis 1h. Finalement le premier train est arrivé à 7h20 soit 50mn après ce foutu TGV. On appelle cela le service public, j'espère que vous l'avez tous compris.

Certains usagers ont attendu 2h leur train de 5h23 annoncé au départ avec un retard de 50mn puis supprimé pour finalement prendre le train 17600 (départ normal de BJ à 6h20) avec une heure de retard !

On voit bien qu'il y a bien 2 poids 2 mesures, si vous êtes bon payeur vous serez un VIP si vous avez un abonnement payé avec l'argent du contribuable vous passerez bien après ! Voila en clair le message que tout le monde à retenu en voyant passer le TGV vide alors que nous étions la plupart debout après une heure dehors et arrivé avec 1h30 de retard au travail.

Espérons que la nouvelle convention 2016-2021 entre la région et la SNCF sera plus proche des citoyens et donc des pendulaires qui prenons tous les jours le train.

Eric

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2015/01/20/r...

Ce mardi 20 janvier, réveil sous la neige pour les Isérois, même en plaine. Si à Grenoble c'est une petite couche qui a "enrobé" le paysage, ailleurs la neige s'est révélée plus handicapante avec des routes glissantes, des coupures d'électricité et même l'arrêt des TER.

  • Par Franck Grassaud
  • Publié le 20/01/2015 | 08:55, mis à jour le 20/01/2015 | 19:30
Grenoble sous la neige © Franck Grassaud
© Franck Grassaud Grenoble sous la neige

Comme si elle avait décidé de ne pas perturber la vie quotidienne, la neige s'est faite moins prégnante vers 8 heures, à l'heure de la plupart des trajets domicile-travail. Mais avant cela, des mesures ont été prises en Isère, sachant que cette épisode de neige jusqu'en plaine était annoncé. Le département était même classé en vigilance orange neige-verglas. Vers 9 heures, il est repassé en vigilance jaune

Récit Nathalie Rapuc et Dominique Bourget

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4f3d114d94a6f669450...

Au péage de Voreppe © Nathalie Rapuc-Mulac

Routes
Pour éviter la paralysie sur l'A48, les poids lourds ont été interdits dès les premiers flocons, dans les deux sens, entre le péage de Voreppe et Coiranne. Pour libérer les camions garés en urgence sur le bas-côté, notamment à hauteur du col de Rossatière, des convois ont été organisés dès 7h30, alors que la situation semblait s'améliorer. L'interdiction des poids lourds de plus de 7,5 tonnes a finalement été levée vers 9h30. Plus globalement, sur les autoroutes du département les automobilistes roulaient doucement, mais roulaient quand même.

Sur le réseau secondaire, la situation s'est avérée compliquée dans les zones de montagne, sur Bièvre-Valloire, sur le Voironnais-Chartreuse et le Sud-
Grésivaudan... Les conditions restent difficiles sur le plateau du Vercors et en Chartreuse, ainsi que sur le secteur du Grand Lemps où les cars scolaires ont eu du mal à circuler. 

Les gendarmes sont intervenus pour quelques accidents matériels.

SNCF
La situation s'est révélée plus périlleuse pour les usagers du train puisque dès 5 heures les TER ont été stoppés sur l'axe Grenoble-Lyon, dans les deux sens, en raison d'une neige particulièrement collante sur les caténaires.

Des bus ont permis d'acheminer certains passagers entre Saint-André-le-Gaz et Grenoble. Les TGV en direction ou en provenance de Paris, eux, ont été déviés par Valence. A 8h45, la SNCF annonçait une reprise du trafic. 

Electricité
En raison de la neige sur les lignes, des coupures d'électricité ont été enregistrées dans les secteurs de Vinay, Saint-Marcellin, le Bas-Grésivaudan, du Vercors et de la Tour-du-Pin. Jusqu'à 4.000 foyers ont été privés d'électricité. A 9 heures, ils n'étaient déjà plus que 1.500. Les techniciens d'ERDF sont mobilisés et la situation devrait revenir à la normale en début d'après-midi.

Commentaires

Bonjour Eric,

La SNCF vient de publier un communiqué sur les incidents en chaîne du 19 et 20 janvier et s’excuse : http://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/rhone_alpes/2015%2001%2020%20INFO%20POST-CRISE_tcm70-7935_tcm70-40968.pdf

Écrit par : Nicolas | 20/01/2015

Bonjour à tous,
Des usagers dégoutés ce matin sur la ligne chambéry bourgoin jallieu lyon.
Un train en panne bloque le 6h44 en gare de pont de beauvoisin, puis la ligne dysjoncte, puis des gens traversent les voies s'en retournant à leurs voitures, des taxis, des amis ou un collègue, d'autres subissent dans le train sans lumière ni chauffage, ensuite le train retourne en arrière vers chambéry pour être détourné à lyon et revenir à Bourgoin soit 2h00 de retard pour certains mais les trains avant et après ont également subi des retards de cet ordre.
Le site SNCF annonce lui pour origine les quelques cm de neige et des retards moindres.

Écrit par : pascal | 20/01/2015

Bonjour,

il y a plus de 20 ans la neige était bien plus conséquentes avec 20 à 30cm en pleine. Les trains étaient pas aussi en retard, à part la grosse grève de décembre 1995 ou aucun train circulait. Je ne comprend pas pourquoi ce pays se bloque pour quelques flocons c'est du gros n'importe quoi et inadmissible dans notre région montagneuse contenant le mot Alpes.

Que dire de ce TGV quasi vide qui est passé à 6h30 en gare de BJ soit 50mn avant le premier train "normal".

Nous n'avons jamais vu les agents SNCF sauf le personnel de la gare de BJ qui assurai leur service et donnait des infos qu'ils avaient pu obtenir.

Écrit par : Eric (ADUT) | 21/01/2015

effectivement je confirment la gestion minable de la sncf ce mardi matin , et sur la tour du pin, le + : gare fermée jusqu'à 7H25 = aucune info et rien pour se protéger du froid et de la pluie

Écrit par : CELIA | 21/01/2015

Une info publiée dans "metronews" du mercredi 21 janvier page 8 "TER : quand la région veut faire rimer avec ponctualité". Je partage quelques lignes de l'article à propos de la convention Région -SNCF : "en vue d'établir une nouvelle convention2016 -2021 le conseil régional examinera, lors de la prochaine assemblée plénière (28 -30 janvier) le cahier des charges qui sera ensuite transmis à la SNCF... La Région RA paie chaque année 417 millions d'euros pour le fonctionnement des TER, soit le quart de son budget... et investit 100 millions d'euros par an pour l'entretien du réseau et la rénovation du matériel..." l (lire suite de l'article sur le site de "metronews")
La Région va-t-elle continuer à financer la SNCF réseau TER pour un service qui n'a plus que le nom de public ? SI oui, verrons-nous des améliorations réelles : trains en bon état de marche, ponctualité respectée etc. ? Pas de promesses, des faits !

Écrit par : Catherine | 23/01/2015

Bonjour Catherine,

J'ai traité l'article de Metronews et celui de Latribune (très complet) juste avant celui-ci :
http://adut.20minutes-blogs.fr/archive/2015/01/19/vigilance-orange-sur-les-departements-ardeche-drome-et-isere-912377.html

sauf que Metronews relate le PDG de la SNCF Guillaume Pepy complètement à coté du sujet de la grande préoccupation des usagers. La priorité n'est pas d'aller plus vite sur l'existant mais de faire DEJA rouler correctement les trains. Car c'est bien là le soucis la SNCF dénigre comme elle le fait avec Brétigny http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150123.OBS0584/bretigny-pourquoi-la-sncf-conteste-l-expertise.html
la vétusté et l'état de délabrement généralisé de ces lignes.
Toutes les régions sont concerné par ce problème !
C'est un désastre complet pour tous sauf pour Mr Pépy qui dit que tout va très bien !

Cordialement,

Eric

Écrit par : Eric (ADUT) | 23/01/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu