Avertir le modérateur

12/07/2014

L'État du réseau ferré consigné par écrit sur des cahiers

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/07/11/01016-...

  • Par Anne Jouan
  • Mis à jourle 11/07/2014 à 20:18
  • Publiéle 11/07/2014 à 17:3
Bretigny-sur-Orge, le 13 juillet 2013.

La SNCF ne peut rendre publiques les informations dont elle dispose sur l'état du matériel roulant et des infrastructures car elles ne sont ni numérisées ni centralisées.

Quelques semaines après l'accident de Brétigny-sur-Orge (Essonne) le 12 juillet dernier, l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc) était reçue au siège social de la SNCF à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). L'Avuc venait de lancer une pétition pour demander que la SNCF et Réseau ferré de France rendent publiques les informations dont ils disposent sur l'état du matériel roulant et des infrastructures.

L'association réclamait un état de santé du réseau, gare par gare, avec notamment la date de mise en service d'infrastructures comme les aiguillages ou les caténaires.

«Neuf passagers sur dix empruntent le réseau secondaire, le plus vieillissant de la SNCF, dont la ligne Paris-Limoges fait partie. Et ces usagers devraient savoir sur quoi ils roulent (…). Ce déraillement s'est produit dans un contexte de vétusté croissante du réseau: cet accident a eu lieu sur l'une des douze lignes malades de la SNCF, signalées par le président de la SNCF lui-même, Guillaume Pepy, en janvier 2011. Les annulations, les retards et certains accidents sont les symptômes de ces lignes malades et de ces “trains poubelles”», dénonçait la pétition signée par 12.500 usagers.

Or à cette réunion du 27 août dernier, les trois représentants de l'Avuc manquent de tomber de leur siège face aux arguments de la SNCF leur opposant une fin de non-recevoir. «Ils nous ont dit qu'il était très compliqué de faire ce que nous demandions, que c'était un travail colossal parce que les données sur l'état du réseau sont disséminées, rapporte Willy Colin, de l'Avuc. Elles sont consignées par écrit dans des cahiers et ne sont pas numérisées ni centralisées.» C'est ce qu‘aurait répondu Alain Krakovitch, directeur général sécurité et qualité de service ferroviaire.

«La SNCF doit cesser cette communication lénifiante et infantilisante»

Willy Colin de l'Avuc

Un syndicaliste confirme: les tournées d'inspection des voies sont notifiées sur des fiches issues de cahiers à souche. «Forcément, il est possible que des choses se perdent», explique-t-il. «Du coup, quand j'ai entendu lundi les patrons de la SNCF et de RFF indiquer que le réseau était sûr et que c'était même le plus sûr d'Europe, j'ai bondi au plafond, ajoute Willy Colin. La SNCF doit cesser cette communication lénifiante et infantilisante.»

12:15 Publié dans RFF, SNCF | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu