Avertir le modérateur

10/07/2014

Grève à la SNCF: Les usagers mécontents des indemnisations

http://www.20minutes.fr/paris/1416715-greve-a-la-sncf-les...

Créé le 09/07/2014 à 18h52 -- Mis à jour le 09/07/2014 à 19h12

Des passagers à la Gare Montparnasse le 20 juin 2014, regardent le tableau d'affichage alors que la grève des cheminots affecte la circulation des trains

Des passagers à la Gare Montparnasse le 20 juin 2014, regardent le tableau d'affichage alors que la grève des cheminots affecte la circulation des trains Dominique Faget AFP

TRANSPORT - La SNCF a préféré indemniser dès juillet, laissant ainsi de côté les usagers qui partent en vacances à cette période de l’année…

«Les annonces ont été trompeuses», tempête Willy Colin, porte-parole de l’association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc). Cet usager du TER ne décolère pas depuis l’annonce par la SNCF d’une indemnisation, une bonne nouvelle en soi, mais qui ne concernera pas les juillettistes. En effet, à la suite de la grève de juin, les abonnés verront leur facture baisser de 33 % dès juillet, au risque de délaisser les voyageurs qui partent en vacances ce mois-ci. «C’est scandaleux et discriminatoire, reprend ce représentant d’usagers. La SNCF a pris l’habitude de communiquer pour redorer son blason. Tout le monde pense que tout le monde est indemnisé or ce n’est pas le cas.»

«Il y a une volonté de faire des économies»

Une colère qui n’est pas nouvelle. Dès l’annonce du remboursement, plusieurs associations d’usagers ont appelé à une grève de présentation des billets. A la SNCF, on souligne que l’immédiateté de la compensation a été privilégiée sur l’égalité de traitement. Et qu’en Ile-de-France en tout cas, les abonnés à l’année sont plus importants que ceux qui prennent un Navigo mensuel. «Ils ont par le passé indemnisé avec trois mois de retard, conteste Willy Colin. Mais ils ont bien vu que ça leur coûterait moins cher d’indemniser en juillet. Il y a une volonté de faire des économies.» La SNCF estime à 38 millions d’euros le coût des compensations promises aux usagers.

«Nous exigeons une meilleure indemnisation: un mois gratuit, précise le représentant d’un collectif d’associations. Des gens ont perdu de l’argent en frais de carburant, de garde d’enfants. On présente un billet factice "usagers en panne" depuis la fin de la grève des cheminots. Il y a un ras-le-bol général.»

Face à la grogne, la SNCF réplique début juillet qu’elle travaille à réparer cette injustice. «Et depuis, plus rien, s’agace Willy Colin. On s’aperçoit qu’il y a une fin de non-recevoir. On revient en arrière par rapport aux promesses. C’est inacceptable. Aujourd’hui le lien de confiance entre les voyageurs et la SNCF est altéré en matière de sécurité, de tarification. La SNCF joue la montre. Au contraire, on continue de mobiliser.»

Pécresse demande au Stif de saisir la SNCF

Dans un courrier adressé mardi à Jean-Paul Huchon, président de la région et du Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif), Valérie Pécresse (UMP) estime que «les modalités mises en place par la SNCF pour indemniser les usagers (…) sont loin de répondre à leurs attentes». Elle demande donc au président de saisir la SNCF pour que tous les usagers sans exception puissent être remboursés.

Oihana Gabriel

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu