Avertir le modérateur

11/06/2014

SNCF : la grève reconduite pour 24 heures

http://www.ledauphine.com/france-monde/2014/06/11/greve-d...

Photo AFP/Anne-Christine POUJOULAT

Photo AFP/Anne-Christine POUJOULAT

Les cheminots en grève à l’appel de plusieurs syndicats de la SNCF ont majoritairement décidé mercredi de poursuivre leur mouvement pour 24 heures, a annoncé la CGT-Cheminots.

 

14 H 09 : Les cheminots en grève à l’appel de plusieurs syndicats de la SNCF ont majoritairement décidé mercredi de poursuivre leur mouvement pour 24 heures, a annoncé la CGT-Cheminots. "Toutes les assemblées générales ont voté à une très large majorité pour la reconduction", selon Thierry Nier, porte-parole national du syndicat, qui estime que "plus d’un cheminot sur deux" était en grève quand la direction en recensait 27,84% en début de matinée.

13 H 58 : la grève est reconduite pour 24 heures, selon la CGT-Cheminots.

 

11 H 10 : Le taux de participation à la grève nationale reconductible des cheminots lancée par la CGT et SUD-Rail s’élevait mercredi en fin de matinée à 27,84% pour l’ensemble du personnel, a annoncé la direction de la SNCF. C'est davantage qu’en décembre (23,7%) mais moins qu’en juin dernier (33,2%) à la même heure.

11 H 00 : 27,84% des cheminots en grève en début de matinée, annonce la direction de la SNCF.

 

10 H 15 : Après avoir annoncé la reconduite demain de la grève sur son compte Twitter, la SNCF dément cette information.

 

 

9 H 46 : Un train sur trois en moyenne en Île-de-France, un TGV sur deux ou trois selon les axes: le trafic est très perturbé mercredi par une grève reconductible à l’appel de plusieurs syndicats de la SNCF opposés au projet de réforme ferroviaire examiné la semaine prochaine par les députés.

 

Selon la SNCF, le trafic était conforme au plan de circulation annoncé: un TGV sur deux sur les axes Nord et Est, et un sur trois sur les axes Atlantique, Sud-Est et province/province. En Île-de-France, seulement un TER et un Transilien sur trois en moyenne. Sur les dessertes européennes, les trains Eurostar roulent normalement, ainsi que ceux vers l’Allemagne. En revanche, trois Thalys sur quatre circulent, et un train sur deux vers l’Espagne.

9 H 10 :

 

6 H 56 : Le trafic était conforme aux prévisions et au plan de transport prévu a annoncé mercredi matin la direction de la SNCF. "Le nombre de grévistes sera important, notamment chez les contrôleurs et conducteurs", dont 55% se sont déclarés prêts à faire grève, a prévenu la direction de la SNCF. Globalement, plus de quatre cheminots sur dix (46%), parmi les catégories ayant l’obligation de se déclarer, se sont dits grévistes, a-t-elle précisé.

La grève a démarré mardi soir mais l’essentiel des perturbations est prévue mercredi. À cette grève, s’ajoute une manifestation des taxis, dans le cadre d’une journée européenne de protestation.

Face à cette situation, la SNCF a prévu un dispositif "assez exceptionnel" d’information: SMS aux clients TER, volontaires dans les gares pour aider les voyageurs, numéros verts, invitations à reporter son voyage ou à pratiquer le covoiturage.

Sur les grandes lignes, seulement un TGV sur deux ou trois, selon les axes, devrait circuler. Le trafic sera également perturbé en régions et en Île-de-France, avec seulement un TER et un Transilien sur trois. En Île-de-France, où circulent trois millions de voyageurs par jour, "la situation va être rude", a prévenu Bénédicte Tilloy, directrice générale SNCF transilien. Sur le réseau Paris-Nord et Paris-Est, 70% des conducteurs ont affiché leur intention de faire grève.

La grève est reconductible par période de 24 heures, la poursuite ou non du mouvement devant être votée lors d’assemblées générales de cheminots. "Ce sont les cheminots qui décident", a prévenu la CGT-Cheminots.

Le Medef a appelé les grévistes à "prendre leurs responsabilités" en nouant un "dialogue constructif" avec le gouvernement et à ne pas reconduire leur mouvement "néfaste pour l’économie". "Alors que la situation économique de notre pays est très dégradée et nécessite une thérapie de choc, il importe de tout faire pour soutenir l’activité économique des entreprises, donc l’emploi", déclare l’organisation patronale.

Une réforme "indispensable"

La CGT et SUD-Rail, premier et troisième syndicat à la SNCF, rejoints par FO et First, ont appelé à cette grève pour obtenir une modification du projet de réforme ferroviaire qui doit être examiné par l’Assemblée nationale du 17 au 19 juin.

Destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire et à préparer son ouverture totale à la concurrence, ce projet prévoit de regrouper la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.

Pour les syndicats, le projet ne règle pas le problème de l’endettement et ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées en 1997. "En l’état actuel, le texte ne convient pas", estime la CGT. "Il faut que le gouvernement annonce un report ou une substitution du texte".

Pour SUD-Rail, "cette réforme ne vise qu’à répondre aux exigences de la libre concurrence". Selon FO, les cheminots refusent "de voir sacrifier leurs acquis sociaux sur l’autel de l’ouverture à la concurrence".

La réforme est "indispensable" et vise à "sauver le rail", a plaidé le secrétaire d’Etat aux Transports Frédéric Cuvillier. "Nous sommes à des niveaux de dette de plus de 40 milliards et si rien n’est fait, en 2025 nous serons à 80 milliards de dette". Rapprocher la SNCF et RFF est "indispensable" car "il faut d’abord que ceux qui s’occupent des infrastructures (...) travaillent avec ceux qui les utilisent. Aujourd’hui ce n’est pas le cas", a-t-il ajouté.

Uni dans une plate-forme revendicative avec la CGT et SUD-Rail, l’Unsa, deuxième syndicat, a préféré ne pas s’associer à la grève dans l’attente de rencontrer jeudi M. Cuvillier, tout en déposant un préavis de grève pour le 17 juin. Le secrétaire d’Etat recevra à part la CFDT-Cheminots pour laquelle ne rien faire "serait pire que tout". "Il faut que le système ferroviaire soit réformé" afin d’éviter une situation similaire à celle du fret, en déroute depuis son ouverture à la concurrence, selon la CFDT.

Commentaires

Bonjour à tous,
La SNCF se fout vraiment de ses clients !
Alors qu'un plan de circulation a été établi ce jour pour la grève en version hyper réduite concernant la ligne chambéry bourgoin lyon, ce matin il fallait prendre un train à 6h00 de chambéry pour s'entendre qu'il arrivait à quai mais que son départ est reporté d'une demi-heure. Un agent répond aux usagers courageux "ben c'est normal il y a une grève !".
Oui mais le plan prévoyait un train à 6h02 ! oui mais il y a grève !
Traduction pour ceux qui n'ont pas tout saisi : on fait grève et on vous e....erde!
bon courage demain avec sans doute la même mauvaise foi.

Écrit par : pascal (ADUT) | 11/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu