Avertir le modérateur

26/04/2014

Suppression des contrôleurs dans les trains régionaux : la SNCF répond

Bonjour,

Actuellement, les régions Rhône-Alpes et Auvergne sont concerné par une gréve.

http://www.ter-sncf.com/Regions/rhone_alpes/Fr/Etat_du_tr...

Mais notre ligne en Y (01, 54 et 62) n'est pas touché.

Eric

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.busetcar.com/actualites/detail/75050/suppressi...

Article rédigé par Capucine Moulas le 25/04/2014 à 14:30 dans la rubrique Ferroviaire

Bus & Car - Tourisme de groupe : 
Ferroviaire  - Suppression des contrôleurs dans les trains régionaux : la SNCF répond
Avec l'EAS, les conducteurs de TER assurent seuls la sécurité à bord.
© DR

La mise en place du dispositif Equipement Agent Seul (EAS) sur les TER, qui mettrait en péril les postes de contrôleurs dans certaines régions, a fortement alarmé les syndicats de travailleurs du rail. La SNCF a répondu hier, le 23 avril, pour tâcher de légitimer cet équipement.

Il est peu commun de voir la SNCF réagir da façon aussi frontale. "Deux radios nationales ont donné écho ce [jeudi 23 avril] matin à un prétendu projet de suppression de contrôleurs dans les TER [trains express régionaux]", a déploré le jour même la société ferroviaire dans un communiqué. Face à l’inquiétude des syndicats et à son relais médiatique, étendu depuis à de nombreux journaux nationaux, la SNCF a souhaité publier une mise au point sur le dispositif remis en cause par les organisations syndicales : l’EAS (Equipement Agent Seul).

Cet équipement, déjà présent sur 90% des trains en région francilienne et négocié dans les conseils régionaux, transfère toutes les missions de sécurité assurées par le contrôleur vers le conducteur. A l’issue d’une formation qui "prévoit notamment de leur apprendre à donner des annonces aux clients dans des cas particuliers", selon la SNCF, les conducteurs devront assurer la sécurité seuls à bord de leurs trains.

Les syndicats dénoncent un "choix irresponsable"


Un choix qualifié d’"irresponsable" par la fédération des syndicats de travailleurs du rail, qui s’indigne dans un communiqué du 22 avril. "Le déploiement des trains sans contrôleurs en Ile-de-France a des conséquences catastrophiques pour les usagers : vols en réunion, agressions, surcharge, descente sur les voies, activation frauduleuse des signaux d’alarmes…", énumèrent les syndicats. A l’appel régional de Sud Rail, les cheminots d’Auvergne se sont mis en grève ce vendredi 25 avril au matin devant la gare de Clermont-Ferrand pour revendiquer "l’arrêt immédiat de la mise en place de l’EAS et des formations EAS des conducteurs".

"Il n’y a pas de plan caché de suppression des contrôleurs"

La SNCF s’en défend : "Il n’y a pas de plan caché de suppression des contrôleurs". Elle développe son plaidoyer : "Grâce à cet équipement, les conducteurs ont la possibilité de faire partir leur train à l’heure, même si le contrôleur normalement prévu n’est pas disponible". Notant que 1,77% des TER ont été supprimés en février dernier à cause du roulement des contrôleurs, elle précise que l’objectif "est de faire baisser ce chiffre en dessous de 1%". Second argument : réduire la fraude de 30% d’ici 2017 en réorganisant le travail des contrôleurs "pour leur permettre de contrôler à plusieurs les trains les plus occupés", où les fraudeurs seraient les plus nombreux. Les trains sans contrôleurs seraient pour la société ferroviaire une "contrepartie de ce renfort".

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu