Avertir le modérateur

27/02/2014

SNCF : des risques de perturbations en Rhône-Alpes ce week-end

http://www.leparisien.fr/transports/greve-a-la-sncf-des-p...

Publié le 26.02.2014, 18h43 | Mise à jour : 27.02.2014, 12h26

ILLUSTRATION. Les deux principaux syndicats de cheminots de la région Rhône-Alpes ont appelé à la grève ce week-end.

ILLUSTRATION. Les deux principaux syndicats de cheminots de la région Rhône-Alpes ont appelé à la grève ce week-end. | LP ARCHIVES/PHILIPPE MERLE


 

Les deux principaux de cheminots de la région Rhône-Alpes ont appelé à la grève ce week-end pour protester contre leurs conditions de travail et «la restructuration de la SNCF», alors que 50 000 voyageurs sont attendus dans les gares de l'arc alpin en cette période de vacances scolaires. Cette fin de semaine verra notamment la fin des congés de la zone C et le retour des vacanciers de la région parisienne.
 
Ce préavis de grève, déposé alors que des discussions ont lieu depuis le 24 janvier entre les deux principaux syndicats, et Sud-Rail, et la direction régionale de la au sujet de l'organisation du travail, débutera vendredi à 17 heures et s'achèvera lundi à 8 heures. Cet appel à la grève, auquel la CFDT n'a pas pris part, intervient également alors que des élections internes doivent se tenir le 20 mars chez les syndicats.

«La direction continue de supprimer des postes de cheminots dans les gares et dans les trains. Nos conditions de travail se dégradent et ne nous permettent pas d'assurer un service ferroviaire de qualité et en toute sécurité», explique Julien Troccaz, délégué Sud-Rail. «La direction doit notamment intégrer dans ces propositions un volet sur l'emploi, absent à cet instant dans les négociations», a de son côté réclamé la CGT dans un communiqué.

Le mouvement peut encore être levé. Mais si rien n'aboutit d'ici vendredi après-midi, «il y aura des désagréments très importants pour les voyageurs», assurait mercredi matin  le secrétaire général des cheminots de la CGT Chambéry, sur RTL.

La SNCF dément toute suppression d'emploi

Les syndicats craignent notamment que le projet de réforme ferroviaire, qui prévoit de regrouper la SNCF et le gestionnaire des infrastructures Réseau ferré de France pour stabiliser la dette du système ferroviaire, ne s'accompagne de suppressions d'emplois. Pour Julien Troccaz, «1 300 emplois ont été détruits depuis 2007. On peut appeler ça un plan social».

Jointe par l'AFP, la direction régionale de la SNCF, dont une partie est basée à Chambéry, a rappelé qu'il n'y avait «aucune suppression d'emploi et pas de licenciement au sein de la SNCF».

«Toutes les équipes de la direction régionale sont mobilisées pour que cette grève n'ait pas lieu», a-t-elle ajouté, précisant que «la priorité, c'est de permettre aux voyageurs d'arriver bien accompagnés à leur lieu de destination ce week-end».

 LeParisien.fr

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu