Avertir le modérateur

15/02/2014

Pétition 2014 – Ligne en Y « Lyon / SAG / Grenoble – Chambéry »

 De septembre à décembre 2013, la situation vécue par les usagers sur la ligne en Y « Lyon / Saint-André-le-Gaz / Grenoble – Chambéry » a été rythmée par :

     -      une ponctualité de plus en plus dégradée,
-      un nombre de trains supprimés en augmentation,
-      une sous-capacité des trains en heure de pointe,
-  un nombre de trains avec composition réduite en augmentation,
-     les programmes de circulations les jours de grève fournis très tardivement (quelques heures avant leur mise en œuvre) et remis en cause le jour même.

Ceci est inadmissible !

Nous, usagers abonnés, avons payé nos abonnements à l’avance pour être transportés selon un service prédéfini qui n’a pas été mis en œuvre et qui nous a conduit à :

 1/ des dépenses supplémentaires : transport de substitution pour respecter nos horaires de travail, pour récupérer nos enfants le soir,

2/ de la fatigue supplémentaire suite aux amplitudes des trajets et dans des conditions de transport très dégradées.

 La région Rhône-Alpes et la SNCF nous demande d’être patients … jusqu’en 2016 !

  Il faut que la région et la SNCF comprennent la situation vécue par les usagers et pour cela l’ADUT lance une pétition qui a 2 objectifs :

 1/ Obtenir 1 mois d’abonnement gratuit (base tarification mensuelle) pour tous les abonnements (scolaires compris).
En compensation de la situation désastreuse vécue par les usagers au dernier trimestre 2013.

 2/ Montrer à la région Rhône-Alpes et à la direction de la SNCF le ras le bol des usagers vis-à-vis des retards, des pannes à répétition des matériels, des trains supprimés sans information préalable et des conditions de transport dégradées que nous avons subies fin 2013.

Nous avons tous été victimes de ces situations. Pour nous, usagers, la SNCF n’a pas rempli son contrat de service public et se doit de rembourser une partie des abonnements de fin d’année que nous avons payés. C’est pourquoi nous exigeons une indemnité financière !

Nous vous remercions de remplir la pétition ci-jointe et de nous la retourner avant le 14 février 2014 par courrier à l’adresse postale de l’ADUT, 4 Impasse des Jonquilles, 38300 RUY – MONTCEAU ou par courriel à adut.ter.ra@gmail.com.

Pétition ADUT Janvier 2014 Blog.pdf

Pétition ADUT Janvier 2014 Blog.doc

Commentaires

Bonjour,
Bravo pour cette initiative plus que nécessaire !
J'imprime et diffuse cette pétition à autant de personne prenant le TER que je connaisse.
Je me permets de la mettre en gare de Goncelin pour un recueil maximal !
Usager et abonnée annuelle de la ligne Chambéry-Grenoble

Écrit par : Dos Santos Adeline | 30/01/2014

Je suis abonnée depuis quelques années à la SNCF, j'habite à la Verpillière.
Je prends tout les jours le train pour me rendre à mon travail sur Lyon. Malheureusement les trains sont toujours en retards ou alors supprimés ou en panne !
J'accumule des retards constant à mon travail et je suis dans l'obligation de prendre mon véhicule pour éviter ces retards qui engendre des frais supplémentaires.
Je ne vois pas l'intérêt d'avoir un abonnement si je suis obligée de prendre mon véhicule pour me rendre à Lyon.
Donc je demande à la SNCF de faire une compensation financière.

Écrit par : Garcia | 05/02/2014

Problèmes fin 2013 ? mais nous sommes en Février 2014, les problèmes sont les mêmes !

Écrit par : Debeaumont | 10/02/2014

Je susi completement en accord avec les precedents messages sur le retards/supressions de certains trains. Cela devient inadmissible.

Il serait tout a fait normal d'avoir une compensation financiere.

Écrit par : chollat-namy | 10/02/2014

L'électrification devait apporter du confort pour les usagers...c'est l'inverse qui se produit.

Écrit par : gaudone | 11/02/2014

Bonjour ,

j'ai été abonné mensuel depuis 2007 pour un trajet Voiron- Grenoble-Universite puis Voiron- Grenoble en 2013 et je suis trés mécontent de la dégradation constatée ces dernières années .
A une époque nous recevions régulièrement des courriers et des compensasions suites aux problèmes liés au grèves mais j'ai pu constater que les désagréments ont augmentés dés l'arrêt des trains qui partaient de Rives , avec des retards presques systématiques aux heures de pointe , des trains pas assez grand pour acceuillir les passagers ( voyages debouts sans sécurité et je montais pourtant à Voiron ! ) , suppressions de train...
Je soutient à 100% cette action car c'est inadmissible de ne pas avoir de réaction pour améliorer les transport en communs dans l'agglo Grenobloise .
Cordialement

Écrit par : Porchet | 11/02/2014

Merci pour cette excellente initiative. La misère est inacceptable à tous niveaux. Il ne faut pas la laisser s'accroître, au risque que cela s'empire encore.
Dans un contexte socio-économique difficile, nous devons tous faire des efforts.
La SNCF doit faire partie de l'effort.
Je partage la pétitio avec mes connaissances qui prennent le train.

Écrit par : De Myttenaere Alain | 11/02/2014

Merci pour l'initiative. Le train doit être le moyen de transport à promouvoir...pas simple dans ce context de retards perpétuel

Écrit par : Vanoni | 11/02/2014

j'utilise la ligne SNCF Voiron-Grenble depuis 2005, la situation ne fait que se dégrader. Je tiens à disposition de la SNCF un rélevé des retards/suppression de train vécus par unclient.Et je ne parles pas des jours de grève, record mondial toutes catégories.
Cette situation est inacceptable

Écrit par : JC Lagrange | 13/02/2014

Bonjour,
moi je regrette de ne pas avoir vu cette petition plus tôt... car je suis 100% d'accord. Je tiens aussi un regsitre des retards, suppression, gréve, à disposition de la SNCF et de la region. Usager depuis 2007 sur la ligne Brignoud-Echirolles puis depuis 2009 sur la ligne Moirans-Echirolles, le service ne cesse de se détériorer surtout dans un mépris total de l'usager abonné qui rappelons le paye d'avance par son abonnement et ses impots. Les multiples systemes d'information (panneau, sms, web, widget, tel)de la SNCF ne sont pas centralisé; ils donnent souvent des infos contradictoire ou pas d'info du tout, ou trop tard ou changeante... On ne peut pas s'y fier. Donc c'est inutile. Effectivement avant on etait indemnisé pour compenser (partiellement) le prejudice subit (retard, desorganisation, moyen de transport alternatif...) maintenant c'est le mépris total.
Je note aussi que l'electrification des lignes n'a pas amélioré les choses. Il y a toujours autant de loco diesel qui circule quand elle ne sont pas en panne ou qu'il ne manque pas du personnel. Les "excuses" qu'on nous livre par SMS sont risible : Pas de TER sur une ligne pour cause train en panne alors qu'on voit passer un TGV...
La SNCF DOIT se réorganiser et revoir ses tarif. Le bus roulant au diesel va bientôt être plus compétitif que le train electrique (si ce n'est déjà fait). Le train est la solution econologique aux transport ???? oui a condition de ne pas compter dessus et de ne pas travailler.

Écrit par : Fred | 26/02/2014

j'adhère à la pétition

Écrit par : BRET | 26/02/2014

Très bonne idée cette pétition, tous ces témoignages résument
tout à fait la situation. retard suppression de train sur la ligne Grenoble Lyon,
je tiens aussi à préciser, très souvent le lundi et en période scolaire, le train de 7 h 22, à la Tour du Pin est composés de 2 ou 3 wagons; arrivé à Bourgoin plus de places assises, cela a été encore le cas; ce lundi 24 février, des gens n'ont pas pu monter à l'Isles- d'Abeau
c'est scandaleux

Écrit par : martin maryline | 26/02/2014

Jeudi 27 février pour le 18h14 Part Dieu vers Grenoble, 18h20 on annonce 10 minutes de retard car problème d'acheminement du personnel jusqu'au train.. 18h38 le train part, presque une demu heure de retard, il est allé boire un café avant ou quoi?

Écrit par : Flo | 27/02/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu