Avertir le modérateur

29/09/2013

Trains régionaux : Bombardier dévoile son "Jumbo TER"

http://www.mobilicites.com/fr_actualites_trains-regionaux...

Bombardier Transport a présenté le 25 septembre 2013 à Crespin, devant un parterre d'élus, son tout nouveau train régional à deux niveaux, Régio 2N. Cette rame à grande capacité qui circulera tout d'abord en Rhône-Alpes, est la première d'une commande de 129 passée par six régions pour 1,15 milliard d'euros. Le constructeur ferroviaire espère de nouvelles commandes pour préserver les 2 000 emplois de son usine située près de Valenciennes.

Des élus régionaux devant la première rame du Regio 2N, le 25 septembre à l'usine Bombardier de Crespin. © Ch. Recoura

"Jumbo", "A 380 des trains régionaux", comme à son habitude, Guillaume Pepy a le sens de la formule et le goût des superlatifs. Mais dans le cas du Regio 2N , le TER à deux niveaux conçu par Bombardier Transport, le président de la SNCF est presque en deçà de la réalité.

Avec ses 760 places assises par rame dans sa version la plus longue, - un tiers de capacité en plus que le plus gros TER aujourd'hui sur les rails français - le Regio 2N a été conçu pour répondre aux besoins des lignes ferroviaires régionales les plus chargées.
"En unité multiple de trois trains de 110 mètres, il offre 1 800 places assises et une capacité totale de 3 000 voyageurs", a indiqué Jean Bergé. Le président de Bombardier Transport France présentait le 25 septembre la première rame sortie des chaînes de Crespin (Nord) aux élus chargés des transports de plusieurs régions.


Le train Regio 2N de Bombardier.

Ce nouveau train de trois mètres de large, issu de la gamme Omneo de Bombardier, est disponible en diverses configurations : six à dix voitures, 81 à 135 mètres de long. Suivant sa motorisation, il peut filer de 160 km/h à 200 km/h. Il est équipé de portes de 1,60 mètre, d'amples plate-formes de six mètres carrés et d'un accès de plain-pied pour faciliter les flux de passagers.  

 

 

Horizon 2016

 

A ce jour, six régions ont passé une commande ferme de 129 rames Regio 2N, pour un montant de 1,154 milliard d'euros, dans le cadre du mégacontrat de 860 unités conclu en 2010 entre Bombardier et la SNCF, mandatée par les régions. De quoi alimenter les chaînes de production du constructeur pendant deux ans.

Et après ? L'avenir du constructeur qui emploie 2 000 salariés sur le site de Crespin, auxquels il faut ajouter les 8 000 à 10 000 employés par ses sous-traitants, est plus incertain.
Jean Bergé l'a tracé en un mot : à la fin du premier semestre 2015, les dernières rames des métros MI 09 (les nouveaux RER A à deux niveaux ) et de MF 2000 (métro RATP) sortiront des chaînes de production. Fin 2015, celle du Francilien s'arrêtera si l'Ile-de-France n'en commande pas de nouveaux. Ne restera donc plus que le Régio 2N dont la production des 129 rames s'étalera de fin 2014 à fin 2016.

 

 

 

40 levées d'option

 

La présentation du premier Regio 2N, qui doit entrer en service début 2014 en Rhône-Alpes, était l'occasion idéale pour prendre le pouls des collectivités locales "étranglées financièrement". Selon nos informations, confirmées par Bombardier et par la SNCF, une quarantaine d'options pourraient être levées d'ici à la fin de l'année pour les Régio 2N.

"La Picardie pourrait commander sept rames", a confié à MobiliCités, Daniel Beurdelay, vice-président transport du conseil régional. Même intérêt affiché par Charles Marziani pour Midi-Pyrénées, Jean Yves Petit pour la région PACA, ou Patrick Du Fau de Lamotte, pour l'Aquitaine. Cette dernière en déjà commandé 24 et travaille sur un plan d'investissements jusqu'en 2020 et qui devrait se traduire, dès 2014, par de nouvelles commandes de Régiolis et de Regio 2N.


Francilien et TET

 

Même lueur d'espoir pour le Francilien déjà livré à 171 exemplaires à la région Capitale. Guillaume Pepy a déclaré devant les conseillers régionaux avoir "la certitude qu'il y a de la place pour une levée d'option en Ile-de-France." Pour le président de la SNCF, cette commande pourrait concerner 30 à 100 rames. Mais la décision appartient au conseil régional.

 

Autre marché dans le viseur de Bombardier, le renouvellement des trains d'équilibres du territoire (TET). Comme le Régiolis d'Alstom, le Regio 2N est proposé en version intervilles : "Dans cette configuration et en rames doubles, le Régio 2N offrira 900 places soit l'équivalent de 12 trains corails", a souligné Jean Bergé.

Si Bombardier a raté la première salve de 500 millions de commandes de l'Etat emportée par Alstom avec une trentaine de Regiolis, le constructeur espère que d'autres appels d'offres suivront pour renouveler, comme annoncé par l'Etat, l'intégralité de la flotte de TET. C'est raté pour la première tranche, remportée intégralement par Alstom (lire).

Robert Viennet

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu