Avertir le modérateur

19/06/2013

Une locomotive en feu : trafic interrompu entre Lyon, Grenoble et Chambéry

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2013/06/19/une-locom...

Les premières images de la locomotive en feu. Photo DL / Vincent WALES

Les premières images de la locomotive en feu. Photo DL / Vincent WALES

Les premières images de la locomotive en feu. Photo DL / Vincent WALES

Depuis 19h30, plus aucun train ne circule entre Lyon-Grenoble et Lyon-Chambéry. Un début de feu s'est déclaré sur une motrice d'un TER de Saint-Quentin-Fallavier, dans le sens Lyon-Grenoble. Les sapeurs-pompiers sont sur place. La SNCF annonce affrêter un certain nombre de cars à disposition de ces voyageurs.

21h : une trentaine de sapeurs-pompiers sont sur place afin de refroidir le transformateur de la locomotive qui est à l'origine de l'incendie. Un périmètre de sécurité a été mis en place. Sur les 170 voyageurs, une soixantaine devraient être rapatriés par cars sur Grenoble. Les autres ont pu regagner leurs domicile par leurs propres moyens.

Commentaires

bonjour,

une amie qui était dans ce train a été outrée que le contrôleur n'ait pas eu l' idée de faire évacuer le train alors qu'il était à quai à la gare,

ce sont les pompiers qui ont procédé à l' évacuation , au vu de l'ampleur de l' incendie,

question : sommes-nous en sécurité avec du personnel sncf incapable de prendre une décision qui , en l'occurence, s'imposait?

dès que l'un d'eux est pris à partie , celà déclenche une grève spontannée , sois-disant pour leur sécurité, et la nôtre ?
SI LA LOCOMOTIVE avait explosé , les usagers auraient fait grève du titre de transport par exemple,

avec du personnel aussi peu concerné par les usagers, on n'est vraiment pas en sécurité, pour preuve,

ce contôleur a-t'il le sentiment d'avoir bien effectué son travail?

quand on lit que la SNCF voulait se constituer partie civile contre un jeune homme voulant se suicider sur les voies pour une question de sécurité , on est vraiment dans l'absurdité totale,
Dieu merci, cette décision a été annulée : c'était indécent et grotesque !

bien à vous,

Écrit par : BOYET Sylvie | 20/06/2013

Il n'y avait pas de risque d'explosion, pas de carburant dans ce genre de loco, mais des risques d'inhaler des vapeurs toxiques....

Il y avait moins de risque d' être confiné dans le train, en attendant l'arrivée des pompiers, pouvant organiser l'évacuation de plus de 170 personnes , après s'être assurés de la toxicité de la fumée, plutôt que de respirer les vapeurs d'huile du transformateur de la loco en cheminant maladroitement sur un quai !!!!

Si votre amie avait été incommodée, elle se serait plainte du contrôleur qui l'a laissée sortir sans précaution !!!!

Écrit par : JEF | 21/06/2013

Je confirme ce que Jeff a écrit. En plus, une telle évacuation est difficile a effectuer par une seule personne qui a d'autres tâches (report d'information auprès des usagers, de la Sncf, des secours.
J'aurais bien vu qu'il fasse se déplacer les voyageurs de la voiture de la voiture voisine à la motrice vers la deuxième.
Mais dans ce train d'heure de pointe, elle peut être bondée. Donc, pas si facile.
Dans beaucoup de circonstances, en cas d'incendie, sans équipe solide telle que les pompiers, il faut rester confiné hors de portée des flammes.
Nous demanderons à la sncf les consignes prevues dans ces circonstances.
Bernard

Écrit par : ADUT | 21/06/2013

Bonjour,

Je confirme les instructions des pompiers en cas de sinistre.
Il ne faut jamais sortir de son logement si celui-ci n'est pas exposé.
Mais attendre les secours avec des personnes habilité à le faire: c'est à dire les pompiers.
Lorsque mon immeuble a pris feu nous sommes sortie dehors sans nous poser de question en passant devant l'appartement en feu.
Les pompiers nous ont dit après que nous avions pris des risques et qu'il aurait mieux valu qu'ils viennent nous chercher.
Chose qu'ils ont faites puisqu'ils ont "valider" chaque habitation une par une pour vérifier la sécurité.
Est ce que les secours sont venu rapidement ?

Cordialement,
Eric

Écrit par : Eric (ADUT) | 21/06/2013

Bonjour,
J'étais le contrôleur de ce train. Je remarque comme d'habitude que la critique est facile mais l'art difficile.
Ce que votre amie ne sais pas.
J'ai descendu un extincteur pour prévenir tout risque de propagation des flammes vers la passerelle.
J'ai fait évacué la voiture de queue adjacente à la locomotive.
Puis je me suis rendu en tête de train (9 véhicules de 26m environ, soit 234m ) au niveau des voitures qui n'étaient pas à quai, pour que les gens se dirigent vers celles qui l'étaient.
Enfin les conditions étaient réunies pour procéder à une évacuation en toute sécurité. (Chose que j'ai demandé par micro).
Si je n'avais pas fait cela des gens auraient pu descendre coté entrevoie et se faire heurter par la circulation qui est passé sur la voie sens Grenoble Lyon. (La ligne n'étant pas encore coupée).
Les pompiers ont pris le relais pour faire venir les passagers restant sur le quai vers le bâtiment voyageurs.
Avez vous déjà géré 200 personnes seul?
Voyez plutôt le résultat zéro blessé, zéro victime.
Merci de prendre en compte tous les paramètres avant de critiquer.

Écrit par : Jean-Philippr | 21/06/2013

BOYET Sylvie l'absurdité c'est vous avez vos propos !
Franchement c'est honteux vos propos !
Quel manque de respect envers le personnel SNCF, votre haine anti-SNCF ne devrait même pas se lire ici.

Écrit par : BusMan | 22/06/2013

A Madame Sylvie Boyet. Comment pouvez-vous juger d'une situation que vous n'avez même pas vécue?
Heureusement que ce contrôleur ne s'est pas laissé démonter par des usagers de la SNCF qui ne savent que râler!!!
D'après ce que j'ai pu lire il y avait encore plusieurs rames qui n'étaient pas à quai. Imaginez un seul instant que des voyageurs soient descendus du train et qu'un autre train passe à ce moment et fauche les imprudents. Le trafic n'avait pas encore été interrompu.
Un petit conseil pour paraître moins sotte: il vaut mieux se taire pour passer pour intelligent que trop parler et prouver que l'on ne l'est pas!
Personne pour dire un grand merci à ce contrôleur? Pas victimes, pas même un blessé!
Bravo au contrôleur qui a su gérer 200 passagers!

Écrit par : AUBERT | 22/06/2013

bonjour,
j'étais dans ce train.
je n'ai rien à dire sur la gestion de l'évacuation du train.
le contrôleur a fait ce qu'il a pu et je pense sincerement, qu'au vu de la situation, c'était vraiment impressionnant,le stress a gérer (des bouteilles de gaz pouvaient exploser), c'est plutôt bien.

c'est plus, "l'après" qui est leger
ce qui n'incombe pas au contrôleur mais a la hiérachie de ce contrôleur.

aucune communication, aucune réactivité concernant d'autres possibiltés de finir notre voyage.
de plus,

vers 20h il commencait a faire "frais", par ailleurs nous étions un certain nombre à ne plus avoir de batterie a nos telephone et une jeune femme de la sncf n a pas vu l'interet d'ouvrir la gare....alors mademoiselle , donner la possibilité à des personnes de se réfugier, de s'asseoir ailleurs que sur un trottoir et de pouvoir contacter les familles et amis qui nous attendent , c'est une bonne raison d'ouvrir un lieu.
par ailleurs, il y avait un bébé , et quand j'ai demandé qu'on prévoit une solution urgente pour son repas, la réponse d'un autre personnel de la sncf a été:"il y a des plateaux repas prévus ..;dans 2h" pour information :à 9 mois on ne mange pas de sandwichs et ce n'est pas vraiment facile d'attendre 2h...
ceci dit les pompiers ont "assuré" tant dans le dialogue, que dans la qualité de leur intervention , l'un d'eux a "prospecté" le voisinage et une femme a fourni de quoi restaurer l'enfant. je les remercie du fond du coeur.
quand à mes deux amies, le bébé et moi même, deux femmes canadiennes
ont, solidairement et à leur frais, pris en charge notre rapatriement par taxi sur Grenoble.elles en ont eu pour 150€. dans la précipitation, je n'ai pas pris leurs coordonnées mais , si elles lisent ce billet, je les remercie infiniment.
j'espere que la sncf saura les rembourser sans rechigner...ne serait ce que pour l'image de marque de notre pays à l'étranger.

Écrit par : frederique garreau | 24/06/2013

Moi-même présente dans le train (dans la deuxième voiture en après la locomotive en feu) : je suis sortie du train suite à l'alerte d'un passager étant descendu sur le quai. Cinq minutes plus tard, le contrôleur demande en effet aux passagers de descendre du train (via le micro). Mais il a fallu l'arrivée des pompiers pour que tous les passagers soient priés de passer de l'autre côté des voies via le pont qui passait au-dessus du train.
Ensuite ce que je reprocherais à la SNCF, c'est d'avoir été plus préoccupée par la maitrise du feu que par l'acheminement des passagers (ceci était vraiment secondaire).
Une heure après l'évacuation du train, le contrôleur vient d'un pas assez rapide vers la majorité des passagers attendant des informations (une personne à côte de moi me dit : "on va avoir des informations sinon il ne viendrait pas aussi vite vers nous"). Il nous dit alors : rassemblez-vous vers les bâtiments en dur : il y a un risque d'explosion. Aux questions des voyageurs concernant leur la suite du trajet éventuellement par car, il nous répond : "je ne sais pas, mais 9 personnes de la SNCF arrivent pour vous donner des informations". La réaction du groupe a été : "c'est une blague ?"
Mais non, 10 minutes plus tard 9 personnes arrivent avec des bouteilles d'eau et quand on demande si on va pouvoir être acheminés à notre destination initiale on nous répond : "on ne peut pas vous évacuer car il y a un risque d'explosion" QUELLE EST LA LOGIQUE DANS CETTE PHRASE ?
Juste avant que je parte par mes propres moyens (vers 21h soit 2 heures après l'incident), les personnes de la SNCF continuaient à dire "on ne sais pas, peut être qu'on va éventuellement mettre un car..."
Pour moi c'est une expérience de plus avec la SNCF à noter ! (en plus des frais supplémentaires, de la fatigue car arrivée chez moi à plus de 22h pour un départ le lendemain matin avant 7h, ..)

Écrit par : Elodie | 24/06/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu