Avertir le modérateur

31/05/2012

Ascenseur de La Tour du Pin toujours en panne

édition du 31 mai 2012 :

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2012/05/31/travaux-i...

Travaux imminents

Travaux imminents
Les travaux sur les ascenseurs de la passerelle de la gare doivent se dérouler de lundi à mercredi d’après la SNCF. La remise en marche, dans la ...

 

----------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

Vous êtes nombreux à nous relater la panne de l'ascenseur depuis plusieurs mois à la gare de La Tour du Pin.

 

Michel Verdel.JPG

Michel Verdel a passé beaucoup de temps sur ce problème comme vous pouvez le voir dans le document ci dessous :

Ascenseur La Tour du Pin.pdf

- Article du Dauphiné Libéré du 27 Avril 2012 en page 9.
- Réponse de Mme Beaud directrice SNCF de la Région Rhône Alpes
- Réponse de Mme Laclais Déléguée aux transports de la Région Rhône-Alpes

Lors du comité de ligne ce point a été soulevé de nouveau Mr Gilbert Faveau responsable de notre ligne Lyon - Grenoble-Chambery nous a répondu:

L’ascenseur est à bout de souffle depuis 2008
Il est sous la responsabilité de RFF et Gare et Connexion de l’autre
Tyssen a arrêté l’ascenseur pour des raisons de sécurité. Une expertise a été mené depuis
Des pièces vont être changé avant cet été au mois de juin
Il faut aussi modifier les cuves pour extraire l’eau
De toute façon la gare de La Tour du Pin est en catégorie 1 et doit être en fonctionnement en 2015

29/05/2012

Aléas de la semaine du 28 mai au 3 juin 2012

Déposez un commentaire afin de signaler un retard, un dysfonctionnement.

Lors d'un grand clash comme une panne de train bloquant la circulation, vos commentaires déposés permettront du tenir informé chaque usager au fil de l'eau.

Bonne semaine à chacun.

23:21 Publié dans A_Aléas | Lien permanent | Commentaires (1)

23/05/2012

la violence va bon train

http://www.20minutes.fr/article/938111/violence-va-bon-tr...

Créé le 22/05/2012 à 06h34 -- Mis à jour le 22/05/2012 à 06h34

C'est souvent lors de contrôles que les situations dégénèrent dans les trains.

C'est souvent lors de contrôles que les situations dégénèrent dans les trains. G. varela / 20 minutes

TER Malgré plusieurs mesures, l'insécurité ne diminue pas selon la CGT

Mai 2011. Les contrôleurs de la région lyonnaise cessent le travail après l'agression d'un des leurs dans un train circulant entre Nice et Lyon. 17 mai 2012 : Un contrôleur de la ligne Lyon-Saint-Etienne est brutalisé en gare de Part-Dieu par un voyageur. Dès le lendemain, les agents usent de leur droit de retrait et réclament davantage de sécurité dans les trains. Mais cette demande, souvent formulée sous le choc des agressions, a-t-elle été entendue ? En un an, la sécurité à bord des trains rhônalpins s'est elle améliorée? Non, à en croire la CGT Cheminots qui, avec Sud-Rail, avait demandé au printemps dernier la mise en place de 12 contrôleurs supplémentaires pour doubler les agents dans les trains circulant sur les lignes dites sensibles (Vallée du Rhône, Lyon-Saint-Etienne…). En vain.
« Il y a même 30 agents de moins depuis la suppression des contrôles systématiques dans l'Ouest Lyonnais », déplore Laurent Brun de la CGT Cheminots. Selon lui, certaines mesures ont toutefois été prises par la SNCF pour lutter contre l'insécurité. « La présence de la police ferroviaire a été renforcée dans les trains. Mais cela équivaut à une équipe de plus jour, ce qui est insuffisant », ajoute le délégué, précisant que depuis 2007, « les agressions et outrages à agents ont progressé de 600 % » en Rhône-Alpes. Un chiffre non confirmé par la direction régionale de la SNCF. Selon elle, le nombre d'agressions est passé de 15 en 2007 à 25 en 2011. «Cette violence observée dans les trains comme dans la société est difficile à endiguer», précise la directrice régionale de la SNCF Josiane Beaud.

Une brigade de contrôle testée

Pour la faire reculer, la SNCF a lancé une expérimentation à Annemasse et sur la ligne Lyon-Saint-Etienne. Comme sur le réseau TCL, « une brigade mobile réalise des contrôles inopinés, à la descente ou la montée des passagers. Personne alors ne monte sans billet », ajoute la directrice. Après le passage de l'équipe, le contrôleur risque moins d'être confronté à un contrôle qui tourne mal. Ce système sera évalué cet été et pourrait, s'il s'avère efficace dans la lutte contre la fraude et l'insécurité, être étendu à d'autres lignes dès la rentrée. D'ici là, la direction régionale s'est engagée au lendemain de l'agression à la Part-Dieu, à renforcer sur la ligne Lyon-Saint-Etienne, « la présence dans les trains de fin de soirée ». Un geste destiné à « rassurer les cheminots ».

Elisa Frisullo

21:14 Publié dans SNCF, TER | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu