Avertir le modérateur

10/04/2019

Lyon : un problème d'aiguillage paralyse l'arrivée des trains régionaux à la Part Dieu

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-al...

20190410_093748-4181808.jpg


Gare Part Dieu à Lyon mercredi 10 avril 2019, les voyageurs doivent compter avec au moins 30 minutes de retard. / © R.Gardette

Un problème d'aiguillage a provoqué de nombreux dysfonctionnements dans le trafic des trains régionaux à Lyon Part Dieu. Tous les TER ont du être soit supprimés, soit détournés vers Perrache.

Par Alexandra Marie Publié le 10/04/2019 à 10:05

Pendant une heure, aucun train régional venant du sud de Lyon ne pouvait entrer en gare de Lyon Part Dieu ce mardi 10 avril.

Un problème d'aiguillage survenu vers 08h a obligé les équipes de la Sncf à supprimer certains trains venant de Saint-Etienne et de Grenoble.
Les trains maintenus, quant à eux ont tous été détournés vers la gare de Lyon Perrache.

Les passagers ont donc du rallonger leur temps de parcours et composer avec une moyenne de 30 minutes de retard.
Sur Twitter, de nombreux usagers faisaient part de leur incompréhension tandis que la Sncf reconnaissaient "plusieurs trains arrêtés en ligne car les rails étaient saturés."

@SNCFTERAURA pourquoi y’a eu un tel retard pour arriver à jean mace ? Sur le TER886108— ahahahnozokick (@ahahahnozokick) 10 avril 2019

D'autres voyageurs s'interrogeaient sur les frais engendrés par cet incident et posaient directement la question : "Vous proposez une indemnisation ? Un remboursement du ticket de métro ?"

@SNCFTERAURA bonjour, pour les utilisateurs se retrouvant à Perrache au lieu de Part Dieu à cause du problème d’aiguillage. Vous proposez une indemnisation ? Un remboursement du ticket de métro ?— Bourguignon (@Bourgui85909736) April 10, 2019

06/04/2019

SNCF : découvrez les principaux chantiers prévus en Isère en 2019

https://www.ledauphine.com/isere-nord/2019/04/04/sncf-dec...

des-travaux-sont-d-ores-et-deja-prevus-pour-2019-sur-les-lignes-ferroviaires-de-l-isere-1554315570.jpg


Des travaux sont d’ores et déjà prévus pour 2019 sur les lignes ferroviaires de l’Isère.

Avant de se lancer dans un projet d’aménagement à long terme, SNCF Réseau a saisi la Commission nationale du débat public. Ainsi, seize réunions publiques seront organisées prochainement, dont trois à Vienne, L’Isle-d’Abeau et Grenoble. Mis à part ce débat lancé et ces projets envisagés par SNCF Réseau, des travaux sont d’ores et déjà prévus pour 2019 sur les lignes ferroviaires de l’Isère. Des chantiers programmés qui ne sont pas en débat ceux-là...

Au total, 16 M€ seront investis cette année en Isère.

Des travaux de mise en accessibilité sont en cours à la gare de Bourgoin-Jallieu. Ces aménagements seront également effectués en gare de Grenoble.

À Saint-André-le-Gaz, le plan des voies sera revu, tout comme l’aiguillage. Un renouvellement d’aiguillages est aussi programmé en gare de Grenoble.

Principaux chantiers en 2019.jpg

24/05/2018

Réseau SNCF paralysé mardi à Grenoble et Voiron : la CGT revendique les actions de coupure électrique

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/05/23/reseau-sn...

L’alimentation de deux postes d’aiguillage a été coupée hier matin à la suite d’actes de malveillance, entraînant l’arrêt des trains. Photo le DL/Marc GREINERL’alimentation de deux postes d’aiguillage a été coupée hier matin à la suite d’actes de malveillance, entraînant l’arrêt des trains. Photo le DL/Marc GREINER

La Fédération nationale des mines et de l’énergie (FNME) de la CGT a revendiqué ce mercredi à la mi-journée les actions menées mardi matin à Grenoble, qui ont conduit notamment à la rupture d’alimentation d’électricité –assurée par GEG (Gaz électricité de Grenoble)- de deux postes d’aiguillage de la SNCF.

Cet incident a conduit à la paralysie du trafic ferroviaire isérois, dix TER étant annulés et quatre autres trains, dont deux TGV en provenance de Paris, se trouvant bloqués en gares de Voiron et de Saint-André-le-Gaz.

Dans un communiqué, la FNME CGT indique que, «au-delà des manifestations, les salariés de l’énergie, à l’appel de la FNME CGT, sont intervenus de nouvelles fois sur l’outil de travail comme à Grenoble avec la coupure d’électricité du quartier de la mairie de Grenoble et de la ligne SNCF Grenoble-Voiron, avec le blocus d’accès ou l’occupation de nombreux sites de travail » [ailleurs en France].

« Toutes ces interventions sur l’outil de travail sont revendiquées par la FNME CGT, comme l’ensemble de celles décidées par les assemblées générales de grévistes », poursuit le rédacteur du texte.

La CGT explique par ailleurs que « depuis de nombreux mois, les électriciens et gaziers sont mobilisés pour l’avenir de leur emploi, de leurs entreprises et de leurs garanties collectives (…). Des centaines de milliers de manifestants à l’échelle nationale n’avaient comme seul objectif que de défendre le service public à la française . Les nombreux cas de défaillance de la privatisation des services publics à l’échelle internationale démontrent le bien-fondé de notre démarche », note encore la CGT pour expliquer ces actions.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu